Angelina Jolie a toujours pris très au sérieux son rôle au sein de l’ONU. Envoyée spéciale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, tout juste de retour de Jordanie, elle a tenu à prendre contact, avec Brigitte Macron l’épouse du président de la République en personne. Le but de l’ambassadrice de bonne volonté consiste à hâter la résolution du conflit qui dure depuis de trop longues années. C’était la cinquième visite de l’actrice qui est allée à la rencontre de réfugiés sur le sol syrien. Elle s’est rendue avec ses filles Shiloh et Zahara dans le camp de Zaatari qui se transforme peu à peu en véritable ville. Il accueille actuellement plus de 80 000 personnes qui ont fui la guerre dans leur pays, dont la moitié ne sont encore que des enfants.

Un lundi professionnel

L’actrice d’Hollywood est apparue dimanche soir à Paris, la comédienne a posé ses valises à l’hôtel Meurice. Une visite était prévue afin de tourner un spot publicitaire pour la célèbre marque de luxe « Guerlain » qu’elle incarne à travers le monde. Fidèle à son image, le lundi 29 janvier, elle s’est prêtée, très gentiment, au jeu de ses admirateurs. L’actrice américaine [VIDEO] s’est laissée photographier en compagnie des passants, et a signé des autographes aux abords de la boutique située sur la plus belle avenue du monde : les champs Élysée.

Une alliée de poids pour Angelina jolie

Les adolescents Maddox, et Pax, et les jumeaux Knox et Vivienne ont retrouvé leur mère dans la capitale pour une visite privée du Louvre. Mais sa mission demeure altruiste avant tout, aussi l’ex-épouse de Brad Pitt a enfilé une tenue tout aussi élégante, mais plus sobre pour sa rencontre avec la première dame [VIDEO] à l’Élysée.

Top vidéos du jour

À en croire le calendrier d’Angelina Jolie, leur entretien s’est dirigé rapidement sur la protection des femmes et des enfants dans les pays en conflit, sa visite au Proche-Orient et la violence faite aux femmes dans le monde. L’entrevue s’est déroulée dans la langue de Shakespeare que l’ex-professeur de Français manie avec habileté et s’est répartie sur un peu plus d’une heure dans son espace de travail personnel. En effet, l’étoile engagée, et solidaire est attendue demain au siège de l’OTAN à Bruxelles. Elle tentera encore de précipiter les décisions des hauts commissaires et de convaincre le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, de collaborer avec l’ONU pour protéger les femmes des violences et des agressions dans les pays en guerre.