Depuis le 15 janvier 2018, jour où le scandale a explosé, #Pascal Cardonna, alias #Babybel, se retrouve au cœur d'une terrible histoire de détournements et agressions sur mineurs, qui a complètement anéanti sa carrière et sa réputation. Depuis l'acharnement médiatique qu'il a subi, le coordinateur numérique de la radio France Bleue ne s'est que très peu exprimé. Hier, jeudi 8 février, Pascal Cardonna a donné sa première interview pour l'émission Quotidien, où il confie sa détresse avec franchise.

Qu'est-ce que le JeremstarGate ?

Suite à une guerre de scoop entre deux influenceurs web, #Jeremstar et Aqababe, des dossiers sensibles ont volé en éclat sur la toile.

Au final, Jeremstar et son entourage seront accusés par des dizaines de fans d'avoir été agressés sexuellement au cours des soirées que le blogueur et son ami Pascal Cardonna organisaient à Nîmes chez ce dernier. Il se raconte que l'homme attirait de jeunes garçons dans son lit en se servant de la notoriété de Jeremstar. Depuis, plusieurs plaintes ont été déposées à la gendarmerie. Réelles victimes ou recherche de buzz ? C'est la question que l'on peut se poser concernant certains témoignages, comme récemment ce jeune homme qui au final s'est rétracté. En effet, Annoir Sinnaour avoue avoir menti après s'être fait manipuler par Jean-Claude Elfassi [VIDEO], désireux de se venger de Jeremstar. Si la culpabilité de la star d'internet, qui a depuis cessé ses activités de blogueur et de chroniqueur télé sur C8, reste à prouver, c'est bien Pascal Cardonna qui a été le plus visé dans cette histoire.

Et pour ne rien arrangé, dans un communiqué, Jeremstar se désolidarise complètement de son ancien ami Babybel [VIDEO] et va même jusqu'à parler de CardonnaGate... Si Jeremstar reste toujours silencieux [VIDEO], Pascal Cardonna, lui, a décidé de rompre le silence dans une première interview.

"J'ai voulu me suicider trois fois"

Julien Bellver, journaliste pour Quotidien, l'émission de Yann Barthès diffusée tous les soirs sur TMC, a rencontré Babybel dans sa grande maison à Nîmes, lieu à présent controversé. En effet, lorsque Pascal Cardonna ouvre la porte, nous découvrons les images d'un environnement familier pour les internautes, où Jeremstar et ses "personnages", comme il s'amusait à les appeler, y ont retranscrit les images de soirées délurées sur Snapchat.

"J'ai envie de parler aujourd'hui car cette histoire a pris des proportions énormes. Cette affaire, elle m'a détruit, elle a détruit mon honneur. Socialement, je suis MORT ! Quand sors de chez moi, que je vais au petit Intermarché du coin, les gens me regardent et baissent les yeux." raconte-t-il la gorge nouée.

"La Une de Libé, vous vous rendez compte : 'Pascal Cardonna prédateur dans l'ombre de Jeremstar'. Ma famille l'ont vu, mes amis l'ont vu, mes voisins l'ont vu, c'est terrible pour moi !"

Lorsque le journaliste de Quotidien évoque le fait que Jeremstar ait rompu publiquement les liens pour ne plus être associé à Babybel [VIDEO], Pascal Cardonna demeure indulgent : "On était attaqué de partout, lui de son côté, moi du mien. Donc je comprends qu'il se soit désolidarisé. Je n'en veux pas à Jerem. Je suis toujours son ami."

"J'étais Babybel, un personnage qui m'a apporté beaucoup de visibilité. Mais je me suis fait piéger car cette célébrité, aujourd'hui, elle m'ait retombée dessus. Twitter est devenu un espèce de tribunal public où n'importe qui s'est exprimé sur cette affaire. C'était un cauchemar pour moi ! J'ai voulu me suicider trois fois. Non pas parce que j'avais des choses à me reprocher, mais parce que c'était tellement injuste, tellement dur à vivre cet acharnement." confie Pascal Cardonna avec beaucoup d'émotion.

"Je nie tout en bloc"

"Tout est faux ! Les jeunes garçons qui ont raconté ces mensonges et qui ont porté plainte, à ce jour, ils se rétractent ! Et s'ils m'avaient pris la vie, je leur aurait donné raison et aujourd'hui Pascal Cardonna serait coupable !" Et d'ajouter plus de précisions : "Concernant les relations sexuelles ou les viols sur mineurs et sur majeurs,sachez que je nie tout en bloc, TOUT EN BLOC ! Je suis victime car certaines de mes conversations privées et mes propos ont été sortis de leur contexte, puis publiés. Oui, je le reconnais, c'était parfois trash, mais je n'ai jamais eu l'intention d'aller jusqu'au bout."

A l'ultime question du journaliste : "Pensez-vous revoir Jeremstar un jour ?" Pascal Cardonna répond dubitatif : "Si je le revois un jour, ce sera en tant qu'ami. Ce sera pas Jerem qui filme Babybel. Aujourd'hui, Babybel est mort ! C'est fini tout ça ! Ce qui va être terrible pour moi, c'est de reconstruire ma vie. Parce que ma vie, aujourd'hui elle est détruite."