Hier soir, jeudi 1 mars, Canal+ a pris la décision radicale d'interrompre subitement la diffusion des chaînes du groupe TF1 sur sa plate-forme web et son service satellite. Pire encore, le groupe attaque la première chaîne en justice. En effet, la chaîne cryptée dénonce "les exigences financières déraisonnables et infondées" de TF1, qui utilise sa position de force en tant que chaîne numéro un en France pour faire payer dix fois plus cher le nouveau contrat à venir. Hors de question pour Canal+ de céder à Gilles Pélisson, le PDG de TF1 !

Canal+ porte plainte contre TF1

Dans le bras de fer engagé contre ses distributeurs, un nouveau front s'ouvre pour la première chaîne française, et cette fois c'est Canal+ qui contre-attaque.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Télé-réalité

Il n'est pas question pour C+ d'accepter les nouvelles conditions du contrat qui stipule qu'elle devra lui verser dorénavant une vingtaine de millions d'euros par an pour la diffusion de ses chaînes gratuites (TF1, TFX, TMC, LCI) sur le bouquet CanalSat et son application MyCanal.

La chaîne cryptée a porté plainte contre la Une qui profite de sa puissance et exige des sommes astronomiques aux opérateurs. De plus, Canal+ se dit prêt à couper le signal TF1 [VIDEO] s'il le faut, et c'est exactement ce qui s'est produit hier dans la soirée. Les abonnés Canal+ confortablement installés devant "Section de recherche" ou encore "Les 3 frères" se sont retrouvés avec une coupure indiquant que "le groupe TF1 veut désormais faire payer ses chaînes gratuites", c'est pourquoi "dans le cadre de ce désaccord, nous sommes contraints d'arrêter la diffusion des chaînes et des replays du groupe TF1". Le message précise que le distributeur "travaille activement à trouver une solution pour un rétablissement du service". Pour rappel, C+ réalise "entre 15% et 20% de l'audience des chaînes gratuites de TF1"

Si le groupe a réussi à convaincre SFR et Bouygues, reste savoir si Orange et Free, dont les contrats seront renouvelés bientôt, accepteront ces nouvelles clauses du contrat.

De son côté, le Groupe Canal+ a bien confirmé avoir assigné le Groupe TF1 devant le tribunal de Commerce de Paris pour contester ses nouvelles exigences. Une plainte qui fait écho à celle déjà déposée en septembre 2017 pour les mêmes raisons.

TF1 "scandalisé"

Confiants, Gilles Pélisson et Martin Bouygues pensaient que les négociations allaient aboutir. En prenant un stop de la part de Canal+ qui, en plus, coupe le signal de leurs chaînes, le groupe s'offusque et estime que l'opérateur prend ses abonnés en otage. En effet, les clients de Canal+, qui payent pour recevoir les chaînes TF1 TMC, TFX, TF1 Series Films, LCI et MyTF1, se retrouvent aujourd'hui au cœur du Conflit malgré eux et privés de 4 chaînes et d'un service de replay.

Pour justifier ces demandes de paiements de droits de diffusion, le groupe met en avant sa nouvelle offre TF1 Premium qui promet de nouvelles fonctionnalités et mettant en valeur "des contenus exceptionnels qui attirent les téléspectateurs français." Ce conflit ouvert date de fin 2015 depuis l'arrivée de Gilles Pélisson à la tête de groupe TF1 qui rapidement entrepris de faire payer ses opérateurs.

A ce jour, les distributeurs récalcitrants peuvent interférer dans les plans de TF1 et durcir les négociations car, si les chaînes du groupe étaient coupées par plusieurs distributeurs, elles pourraient faire fortement chuter son audience [VIDEO]. Le patron de TF1 espère trouver un terrain d'entente d'ici le mois de juin 2018, date à laquelle la Coupe du Monde de football sera diffusée. TF1 a obtenu les droits pour diffuser certains matchs, notamment ceux de l'Equipe de France.