Les Templiers ont vu le jour en 1129 par Hugues de Paynes et Godefroy de Saint-Omer pour protéger les pèlerins lors de leurs voyages en Terre-Sainte. Reconnus par le Pape Innocent II en 1139, en vue de la prochaine Croisade, les Templiers ont acquis une grande notoriété au fil des ans, jusqu'à la disparition de l'Ordre en 1307. Ils avaient acquis une énorme fortune, surtout foncière, à tel point que les souverains d'Europe leur empruntaient de l'argent, ce qui suscita des jalousies. Placés depuis 1139 sous l'autorité papale et après une querelle entre le roi de France et le Pape, Philippe le Bel décida de l'arrestation des Templiers. La plupart des chevaliers furent brûlés en 1314.

La fin plutôt que l'âge d'or

Pourquoi s'attarder sur la chute de l'Ordre plutôt que sur son apogée? Les réalisateurs ont souhaité créer une série sur cette période, très riche en rebondissements politiques et en complots. Le roi de France, Philippe le Bel essaie de s'échapper du pouvoir papale qui s'étend à toute l'Europe. Or, les Templiers obéissent essentiellement à Clément V. Le scénario s'intéresse donc à ces affrontements larvés, qui menace à la fois la France, le Vatican et l'Ordre. Pour cela, l'équipe de la série s'est entouré d'un historien britannique, Dan Jones, afin de garder le maximum de réalisme. Le saccage de la ville d'Acre a été minutieusement étudié pour rendre hommage à l'Histoire.

"Certaines scènes sont incroyablement fidèles aux événements et aux sources historiques - le détail du siège d’Acre en 1291 qui ouvre le premier épisode, par exemple. La légende du Saint Graal est aussi extrêmement importante dans la mythologie des Templiers depuis les années 1200." selon Dan Jones.

La série n'est pas sans rappeler l'autre série choc de ces dernières années, Vikings [VIDEO]. En effet, elle reprend un peu les ficelles avec des passages clefs et des scènes d'action à la fois simple mais efficace. Cependant, Knigthfall est un peu plus tardif dans l'histoire et se passe essentiellement durant les Croisades, au Moyen-Âge [VIDEO].

Un tournage physique et dangereux

Mais créer une telle série est difficile à mettre en scène. Afin de créer un décor plus vrai que nature, les acteurs devaient porter des armures pesantes (les cottes de maille sont réelles) et suivre un entraînement physique intensif. Le héros, Tom Cullen, a dû suivre des cours de boxe, de musculation, d'escrime et d'équitation, plus de quatre heures par jour. Même pendant les pauses, les acteurs devaient s'entraîner afin de ne pas perdre le rythme.

Tout n'a pas été rose cependant. En août 2016, un incendie ravage la reproduction de Paris dans les studios. D'abord paniquée, l'équipe décide de profiter de ce drame pour filmer l'incendie et de reprendre les images pour les inclure dans la série. Néanmoins, c'est vers Prague que les producteurs se sont dirigés pour continuer à tourner, le précédent studio ayant disparu.