L’acteur qui incarne le shérif dans Stranger Things, David Harbour, pensait que la série allait faire un immense flop. Alors que les fans s’impatientent de retourner à Hawkins avec la troisième saison [VIDEO] prévue pour l’année prochaine, il est certain que Stranger Things n’a pas fait de flop, bien au contraire. La série de Netflix est devenu un véritable phénomène dans le monde entier, et est en France le show qui a le mieux marché sur le service de vidéo en streaming. Reconnu pour son atmosphère « spielbergienne », et son casting peuplé d’enfants star à en devenir, Stranger Things a prouvé avec bio que les services de streaming comme Netflix pouvait largement rivaliser avec les grands réseaux habituels en matière de production télévisuelle.

Un facteur important qui a fait le succès de la série est bien sur le personnage du Shérif Jim Hooper, incarné par David Harbour. Son rôle a été assez discret pour laisser la lumière sur les jeunes de Hawkins, tout en étant extrêmement convaincant. Au cours des deux derniers saisons, les spectateurs ont pu voir l’évolution de ce personnage évoluer d’un homme endeuillé par la mort de son enfant à un héros prêt à risquer sa vie pour aider les autres, tout en développant des axes narratifs parallèles particulièrement intéressants avec Eleven et Joyce Byers.

David Harbour était sceptique

Toutefois, aussi improbable que cela puisse paraitre aujourd’hui, David Harbour est plus que sceptique sur le succès de Stranger Things [VIDEO]. L’acteur pensait que la série allait s’échouer lamentablement. Sur un podcast de WTF, l’acteur révèle : « Quand nous avions commencé le tournage, au moment du quatrième épisode, je me suis dit ‘Ouais, personne ne va regarder ça’. J’ai pensé ‘Je ne suis pas bon, et ce n’est pas bon’. Cela n’a pas aidé. Nous travaillions tous dur, mais nous étions dans une bulle. […] Avant que ça ne sorte, j’avais peur. » L’acteur révèle également qu’il avait très peur à quelques semaines de la sortie de la première saison, alors qu’il ne voyait aucune publicité pour la série autour de lui.

Il affirme avoir pensé « Ils l’enterrent. Ils essaient de l’enterrer. »

Et pourtant, les craintes de Harbour étaient totalement infondées, puisque Stranger Things a réussi un gigantesque tour de force, en devenant un énorme succès critique et commercial. Ces craintes sont aussi une nouvelle preuve que les créatifs sont souvent trop proches de leur travail pour juger correctement de son potentiel. Fait autrement plus intéressant, Harbour avait peur que Netflix n’ait pas confiance en la série en n’en faisant pas la publicité. Autre tour de force puisque Stranger Things a cartonné quand bien même le service de streaming ne l’a pas tellement mis en avant. Le culte du secret chez l’entreprise californienne a permis aux spectateurs d’opter pour la bonne vieille technique du bouche à oreille, qui est une preuve de plus des immenses qualités de la série.