Jeudi 7 mars, la Toile s'enflamme. La chanteuse Aya Nakamura, idole des jeunes, a rompu avec son petit-ami, le rappeur Niska. La violence du jeune homme envers sa copine est la cause de cette rupture, et des photos de la jeune chanteuse font très vite le tour d'internet. Son visage abîmé par les coups de Niska choque les internautes qui décident de boycotter le rappeur.

Alors qu'il est dans la tourmente Niska se retrouve au coeur d'une nouvelle polémique autrement plus grave.

Aqababe a en effet été contacté par des anciens proches du chanteur pour révéler de terribles secrets jusqu'alors bien dissimulés : Niska ferait partie, avec des amis, d'un réseau de proxénétisme.

Aqababe balance les témoignages des proches du rappeur

"Elle veut s'acheter des nouvelles fringues, elle bosse pour nous sur Vivastreet". Il ne s'agit pas d'un témoignage de Niska mais des paroles de sa chanson Salé qui, aujourd'hui, ont une toute autre signification.

Comme des aveux qui viendraient confirmer les informations d'Aqababe. Le blogueur a été contacté d'abord par des proches du rappeur pour lui raconter ces étranges soirées où Niska et ses amis étaient toujours entourés des mêmes groupes de filles (alors qu'ils étaient tous en couple). D'après les confidences d'un ami de Niska, ces mêmes filles seraient des escorts, puisque le groupe gérerait un "business de filles".

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Télé-réalité

"Il y a bien un réseau de filles qui travaillent pour ces mecs là dont Niska. Car c'était lui l'organisateur, l'hôte de ses propres soirées. Donc il sait très bien qui il ramenait". Aqababe partage sur Snapchat un certain nombre de photographies de Niska en compagnie d'escorts. Il met également à notre disposition la photo prise par une escort dans un lit, au côté d'un ami du chanteur.

Une escort se confie à Aqababe

Aqababe marque un grand coup avec le témoignage très fort d'une escort.

"Ils partagent la devis "tous pour un, un pour tous". Quand tu couches avec l'un d'entre eux, ils veulent tous de partouzer et si tu refuses, te frappent, t'insultent". Des propos chocs qui égratignent d'autant plus l'image déjà peu reluisante du rappeur. Niska et ses copains tireraient les cheveux des filles qui refusent de coucher avec eux pendant les soirées.

"Avant le rap, c'est ce qui lui rapportait des sous. Il les mets [les escorts] dans un appartement et prend un pourcentage. Les gens qui l'ont fréquenté personnellement le savent, ça ne sert à rien qu'il mente".

Niska n'a pas réagi à ces accusations compromettantes mais Aqababe réunit un certain nombre de témoignages à charge. Ils sont disponibles dans la vidéo ci-dessous :

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite