Sur le plateau de l'émission TPMP, ce mardi 16 avril, Mélissa, une jeune victime présumée de Christian Quesada, a osé dénoncer les agissements du champion des 12 coups de midi. Mis en examen pour pédopornographie, le candidat est toujours en détention provisoire.

Un véritable guet-apens

Tout a commencé en 2017, quand Mélissa écrit à Christian Quesada pour le féliciter de sa victoire historique dans les 12 coups de midi.

La jeune femme confie alors au champion son désir d'assister à l'émission Touche pas à mon poste. Invité sur le plateau quelques jours plus tard, le joueur propose à la jeune femme de l'accompagner. Très rapidement, le candidat de TF1 propose de prendre en charge l'intégralité des frais de Mélissa. Cette dernière accepte, mais Quesada se fait de plus en plus insistant, allant même jusqu'à lui envoyer une photo de ses parties génitales et de ses jambes. Pourtant, c'est le jour de l'émission que les choses dérapent et que la jeune femme se retrouve prise au piège.

Des bisous forcés

Le soir, lorsqu'ils se retrouvent tous les deux dans la chambre d'hôtel, Christian Quesada demande à la jeune femme de venir s'allonger à côté de lui. Il se montre si oppressant qu'elle finit par accepter. C'est alors que celui que l'on surnomme "le maître de midi" tente à plusieurs reprises d'embrasser Mélissa. Écoeurée, la jeune femme place la main devant sa bouche, ce qui ne refroidit pas les ardeurs de son agresseur supposé qui l'enlève et recommence.

L'adolescente pleure. Quesada lui assure qu'elle est en sécurité avec lui, mais Mélissa ne pense qu'à une chose : elle est en train de se faire violer et redoute que personne ne la croit.

Une victime présumée suivie psychologiquement

Il faudra 1 an et demi à la jeune femme pour porter plainte. Elle explique avoir fait cette démarche courageuse pour "protéger les autres jeunes filles". Âgée de 18 ans à peine au moment des faits, Mélissa a été très choquée d'apprendre que le joueur avait eu ce même comportement avec des mineures.

Fragilisée par cet épisode douloureux, elle est régulièrement suivie par une psychologue. Pour elle, témoigner dans l'émission phare de C8 ce mardi a été aussi difficile qu'important. Cyril Hanouna, lui, regrette de ne pas avoir su déceler à l'époque la détresse de la jeune femme. Cette dernière a d'ailleurs confié avoir vécu l'émission "la boule au ventre".

Mélissa est la 2ème victime présumée de Christian Quesada à s'exprimer dans Touche pas à mon poste.

Le 8 avril dernier, Émeline, une ancienne candidate des 12 coups de midi, avait affirmé qu'il était déjà "peut-être passé à l'acte." Alors que l'enquête se poursuit, les langues n'ont sans doute pas fini de se délier.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite