Lors d'une interview pour TV Magazine, Géraldine Maillet a fait des révélations plutôt inquiétantes concernant son traitement sur les réseaux sociaux ou en dehors. Quand libre parole et exposition à la télévision ne font pas bon ménage.

Une année 2018 difficile pour Géraldine Maillet

Chroniqueuse dans "Touche pas à mon poste" depuis 2015 (elle entame sa quatrième saison), Géraldine Maillet n'a pas eu une année 2018 très facile. En effet, elle explique à TV Magazine, que lors de la saison dernière, elle a dû faire face à de nombreuses menaces de mort sur les réseaux sociaux.

L'épouse du journaliste sportif Daniel Riolo, explique qu'elle a dû porter plainte plusieurs fois et notamment lors de l'affaire Mennel (une jeune femme qui a été virée de The Voice pour ses tweets scandaleux sur les attentats en France), ou encore lors des gilets jaunes.

Ce mardi 17 septembre en direct dans tpmp, Cyril Hanouna voulait en savoir plus sur l'expérience traumatisante de Géraldine Maillet. Cette dernière explique que sachant que l'émission de C8 est une émission populaire, elle est très commentée et vu qu'elle dit toujours ce qu'elle pense, parfois, ça ne plaît pas aux haters.

La jeune femme explique avoir eu très peur quand certains internautes ont identifié le nom de sa fille, ou encore quand un autre lui dit qu'il va venir l'enlever et lui trancher la gorge. Selon elle, il y a des thèmes difficiles à évoquer en France, et l'Islam notamment.

Les réseaux sociaux, un fléau pour les personnalités

Mais si ce n'est pas l'Islam le problème, c'est la bien-pensance qui prime. En effet, lorsque Géraldine Maillet ose être à contre-courant de ce que les gens pensent (comme lors du débat autour du mouvement "Balance ton Porc", elle reçoit également des menaces de mort, ou de violence à son égard (on lui souhaite de se faire violer notamment).

Vous l'avez manqué?
Cliquez sur le boutton ci-dessous pour voir les informations que vous ne voulez pas manquer, au moment où elles arrivent.
Télé-réalité

Et son cas n'est pas un cas isolé, puisque Isabelle Morini-Bosc explique qu'elle a vécu la même chose lors d'une prise de parole en faveur de la gent masculine (on aura ta peau, je sais où ton fils habite etc..).

Agathe Auproux, Benjamin Castaldi eux également ont eu de nombreuses menaces de mort pour X ou Y raison. Parfois certains internautes le font juste pour exister. De son côté, Matthieu Delormeau a évoqué les plusieurs agressions et intimidations dont il a été victime lors de cette dernière saison de TPMP.

Il est vrai qu'Internet et les réseaux sociaux sont un vrai fléau aujourd'hui pour les personnalités publiques. Mais tout cela montre également que la France ne va pas bien, et qu'il faudrait faire quelque chose avant que ça dégénère encore plus. Une chose est certaine, personne ne sort indemne de ces histoires.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite