Décidément, le sort s’acharne sur les candidats des Marseillais. En effet, près d’une semaine après le cambriolage qui a eu lieu dans la maison de Carla Moreau, c’est maintenant au tour de Maeva Ghennam d’en être la victime. Pour rappel, les cambrioleurs n’ont pu accéder à l’intérieur de sa maison.

"Sur la vie de ma mère, je vais péter un câble. Des cambrioleurs ont essayé, là en ce moment, de cambrioler ma maison. Heureusement que ma grand-mère était là. (…) Mon frère est maintenant en train d’effectuer une ronde tout autour du quartier, accompagné de mes cousins et de ses collègues.

Et s’ils vous choppent, ils vont vous n*quer. (…) Si jamais vous tenter une nouvelle fois de rentrer chez moi, avant que la police ne vous attrape, ils vous tabasseront à tel point que vous irez à l’hosto. Donc, ne réessayez pas", a-t-elle déclaré sur Snapchat. C’était il y a deux jours. Mais contrairement à Carla Moreau, Maeva Ghennam, partie en vacances à New York avec sa mère au moment des faits, ne s’est pas confrontée avec les cambrioleurs.

Maeva Ghennam répond à ses accusateurs

Tout comme Carla Moreau, la « bombe » a été le centre des critiques et surtout des accusations issues cette fois-ci de la Twittosphère.

En effet, la star des Marseillais aux Caraïbes a également été accusée par de nombreux internautes d’avoir mis en scène son cambriolage, et ce afin de pouvoir déménager à Dubaï et de profiter ainsi d’un taux d’imposition beaucoup plus confortable qu’en France. Des accusations qui l’ont fait sortir de ses gonds. La jeune femme a ainsi poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux : "Mais bien sûr que non.

Je n’ai pas inventé ce cambriolage pour pouvoir vivre à Dubaï. Je vis et paie mes impôts en France, et je n'ai pas l'intention de partir ailleurs qu'en France, je compte rester. D’ailleurs, je viens tout juste d’acheter une maison. J’aurais aimé garder la surprise, mais je suis obligée de vous le révéler, car vous ne cessez pas de m’accuser de vouloir partir vivre à Dubaï. Et si c’était réellement le cas, je serais partie, je l’aurais fait !

Je n’aurais pas pris la peine d’inventer une tentative de cambriolage", a-t-elle martelé.

Les candidats des Marseillais sont-ils pris pour cible ?

Certes, les stars ont souvent été l’une des victimes préférées des malfaiteurs. Mais les deux candidates des Marseillais, issues de la même franchise à succès, ont vécu les mêmes choses ou presque, et ce en l’espace d’une semaine seulement. Si les deux starlettes disent vrai, alors pourrait-on penser que les candidats sont devenus les cibles privilégiées des cambrioleurs?

Suivez vos passions.
Restez au courant.

En ce sens, les réseaux sociaux constituent une source majeure d’informations pour les personnes mal intentionnées, comme les cambrioleurs. En effet, les stars de la télé-réalité passent énormément de temps sur les réseaux sociaux, elles y partagent des choses concernant leur vie, elles parlent de ce qu’elles font, et révèlent parfois même leur emploi du temps.

Ne manquez pas notre page Facebook!