Elsa Dasc a fait parler d'elle récemment par le biais d'une publication de l'activiste et journaliste Hugo Clément qui reprenait des photographies de la jeune femme. On la voit notamment tenir en laisse un guépard tout en faisant la promotion d'un parc animalier proposant de caresser, toucher et prendre des photos avec des animaux comme des tigres ou des lions. Un scandale pour le jeune homme qui écrivait : "Cet établissement propose aux riches touristes de venir jouer avec des animaux sauvages menacés comme s’il s’agissait de peluches".

Elsa fait un don pour se racheter

Dans la mise à jour de ce même post, Hugo Clément précise : "Elsa Dasc a présenté ses excuses et fait un don à l’association Rewild".

L'histoire aurait pu se terminer, mais les réseaux sociaux l'ont montée en épingle. Hugo Clément a notamment été attaqué, les internautes rappelant qu'il aurait fait partie de la Ligue du LOL, un groupe Facebook connu pour faire subir du harcèlement en groupe. De son côté, Magali Berdah a demandé aux internautes d'être indulgents et de reconnaître le droit à l'erreur. C'est également ce que prône aujourd'hui Elsa, sans pour autant oublier de tacler Hugo Clément, qui, selon elle, n'a pas toujours eu un comportement exemplaire envers les animaux.

Hugo Clément a participé à Fort Boyard, un non-sens pour Elsa

"Concernant Hugo Clément, lui non plus n'est pas tout blanc. On a tous fait des erreurs une fois dans notre vie. Lui c'était à Fort Boyard il y a deux ans. Alors que la pétition pour libérer les tigres en cage a été lancée il y a quatre ans, notre activiste Hugo Clément qui défend la libération des animaux, a participé à ce jeu où il y avait des tigres en cage. Donc oui, forcément ça me choque un petit peu aussi car il n'accepte pas mon erreur. On a parlé toute la matinée, je lui ai bien fait comprendre que mes intentions n'étaient pas mauvaises. L'erreur est humaine, lui en a fait une. Sa femme aussi. Elle a participé à une émission où elle doit mettre des insectes vivants dans sa bouche. Moi j'ai caressé un lion (...) On peut tous se renvoyer la balle. Il m'a choisie moi comme cible (...) J'ai été choisie car il sait que je ne suis pas la personne qui va se venger. Je reconnais mes erreurs. Peut-être qu'il s'y attendait pas et oui je veux évoluer dans ma vie. Si quelqu'un m'attaque je vais pas forcément l'attaquer", a-t-elle déclaré sur Snapchat.

Elsa souhaite certainement éteindre pour de bon la polémique, tout en rappelant que les lanceurs d'alerte ne sont pas forcément tous innocents. L'erreur est humaine, comme elle le répète, et l'important est de le reconnaître. Elsa a fait bonne figure en s'excusant publiquement et en faisant un don pour la sauvegarde des animaux sauvages.

La jeune femme ne s'est en tout cas pas fait un nouvel ami.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!