Jazz improvisait récemment une interview en bord de plage dans laquelle elle parlait des nombreuses polémiques au sujet de la jalousie des autres candidats de télé-réalité. Elle se disait vouloir vivre tranquillement sa vie et faire ses tournages pour la JLC Family sans être constamment rattrapée par des polémiques - qu'elle considère souvent ridicules, comme celle l'accusant de frapper son mari. Mais aujourd'hui, Jazz fait parler d'elle pour une toute nouvelle chose.

Jazz dit de Laurent qu'il est un 'babtou'

Jazz devrait savoir qu'aujourd'hui, le 'black face' est quelque chose de grave, considéré comme raciste de par l'origine historique de la pratique.

Un groupe de trois jeunes qui s'étaient filmés sur les réseaux sociaux avait fait le bad buzz en caricaturant des personnes noires et même Antoine Griezmann s'était attiré les foudres des internautes pour son costume de joueur NBA noir.

Pour rappel, le 'black face' trouve son origine à la fin des années 1800. Il s'agissait d'une forme théâtrale américaine de grimage ou de maquillage pratiquée dans les minstrels shows, puis dans le vaudeville. Un comédien blanc se maquillait ainsi le visage en noir pour interpréter une caricature stéréotypée d'une personne noire. Pourquoi ? Tout simplement car il n'était pas concevable à cette époque qu'une personne noire monte sur scène.

Jazz aurait mis trop d'auto-bronzant

L'explication viendrait du fait que Jazz aurait mis de l'auto-bronzant (et visiblement un peu trop) et aurait donc commencé par plaisanter à ce sujet sur sa nouvelle couleur de peau temporaire. La frontière entre le black-face et la blague innocente est mince.

Il s'agit ici évidemment de faire la différence entre une personne raciste et une action considérée comme raciste.

Jazz pourrait dire qu'elle n'a pas sciemment fait un 'black face', mais le fait de rigoler ensuite sur des clichés raciaux tend à rapprocher l'innocence de l'auto-bronzant à la problématique du 'black face'.

En effet, dans sa vidéo, Jazz s'adresse à Laurent en disant "Qu'est-ce que tu veux babtou, laisse-nous entre renois".

Pour rappel, le mot 'babtou' vient du verlan de 'toubab' (lui-même dérivé du mot wolof 'tubaab') qui est un terme pour désigner des blancs européens. Cette vidéo seule de quelques secondes rassemble ainsi un paquet de clichés et stéréotypes raciaux qui n'ont pas manqué de faire réagir les internautes, scandalisés. Alors désormais la question se pose. Sous couvert d'humour, est-il possible de plaisanter à ce sujet ? Le débat est lancé. Mais auto-bronzant ou pas, la mise en ligne de cette vidéo n'est pas la chose la plus habile que pouvait faire Jazz dans ces temps troubles pour elle.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!