Si l'émission TPMP connaît un réel succès d'audiences depuis plusieurs années, ce n'est pas seulement à cause de la personnalité très attachante de Cyril Hanouna, ni à la qualité des chroniqueurs autour de la table, qui n'hésitent pas à dire franchement ce qu'ils pensent. TPMP connait des audiences exceptionnelles car l'émission est toujours au cœur de l'actualité. Il y a quelques jours, Sarah Abitbol, une patineuse professionnelle, témoignait contre un présupposé viol qu'elle avait vécu il y a des années.

Depuis quelques jours, la parole semble se libérer d'avantages et une autre femme a décidé de témoigner en direct dans TPMP, là encore pour dénoncer des terribles agressions sexuelles qu'elle aurait subies.

Jeudi 6 Février, les chroniqueurs de TPMP ainsi que Cyril Hanouna ont souhaité revenir sur l'affaire Sarah Abitbol en donnant la parole à une autre femme. Celle-ci, par mesure de sécurité mais aussi pour ne pas causer davantage de polémiques, a décidé de témoigner sous couvert d'anonymat. Son visage masqué et la voix déformée, l'intervenante a délivré un message poignant sur ce qu'elle a vécue.

Explications.

"Il faut que je te masse", les chroniqueurs de TPMP bouleversés

Durant la dernière partie de l'émission, Cyril Hanouna a laissé la parole à une jeune femme dont on ne connait pas l'identité, et que le présentateur a décidé de nommer "Marie" pour faciliter les échanges entre elle et les chroniqueurs. La jeune femme déclare alors dans l'émission : "Il me proposait des massages en me disant [que c'était très éprouvant] pour les muscles [...] [Il me disait] pour éviter les douleurs, il faut que je te masse..." Les chroniqueurs de TPMP se sont alors sentis bouleversés, comme Kelly Vedovelli, qui a récemment fait polémique dans TPMP mais aussi Benjamin Castaldi, qui a récemment confié dans TPMP qu'il s'était fait escroquer.

L'intervenante de l'émission a alors continué son témoignage en déclarant : "Ça a commencé par les mollets, les épaules et ça a très vite continué sur la poitrine, les fesses, les cuisses." La jeune femme, la voix étranglée par l'émotion, n'a pu retenir ses larmes et a craqué en se rappelant ces souvenirs très douloureux.

Les internautes de TPMP n'aiment pas ce procédé

Si la démarche du producteur de TPMP était honnête en protégeant l'intervenante, pour énormément de téléspectateurs de l'émission il est trop facile de dénoncer des agressions sexuelles qui sont quelque chose de très graves, et donc porter préjudice à une personne sous couvert d'anonymat.

Ce côté "chasse au sorcière" dérange et ce n'est pas la première fois que cela se passe dans l'émission.

Rappelez-vous en début d'année, Thierry Samitier était accusé d'agression sexuelle pendant un tournage. Une intervenante avait décidé de témoigner sous couvert d'anonymat et l'acteur avait déclaré qu'il ne reconnaissait absolument pas la voix de la jeune femme, qui n'était pas modifiée. La chaîne, très confuse, avait alors décidée de présenter ses excuses au comédien.

Les chroniqueuses de TPMP victimes d'agressions sexuelles sur Instagram

Si le viol est l'agression sexuelle la plus connue, il ne faut pas oublier les nombreuses menaces que les chroniqueuses comme Kelly Vedovelli ou encore Agathe Auproux reçoivent lorsque elles publient des clichés très osés sur Instagram.

Si les commentaires sont en général bienveillants, certains internautes n'hésitent pas à publier des messages incitant les deux Femmes a avoir des relations sexuelles avec les internautes ou encore à les complimenter sur des parties du corps qu'elles ne souhaitent pas s'attarder.

Ne manquez pas notre page Facebook!