Depuis plus d'un mois, la France, ainsi que de nombreux pays du monde, ont pris des mesures strictes afin d'éradiquer le coronavirus. Depuis le 17 mars dernier, les Français sont confinés chez eux jusqu'à nouvel ordre pour tenter de stopper la pandémie. Il y a quelques jours, Jazz, Carla et Maeva Ghennam avaient d'ailleurs réagi à la prolongation du confinement annoncée par Emmanuel Macron. Mais après 34 jours de confinement, certaines personnes sont à bout. C'est le cas de Jazz Correia qui a récemment pété un plomb sur Snapchat. Hier, c'est au tour de Nabilla de s'effondrer et la jeune maman a fait des confidences douloureuses.

Blasting News vous explique tout.

"Mon père n'a toujours pas vu mon fils"

Le 6 avril dernier, la candidate de télé-réalité devenue animatrice dans Love Island a fait la Une de tous les médias people. En effet, après avoir fait don de 10.000 euros pour la Fondation des Hôpitaux de Paris, Nabilla Vergara a reçu un appel de Brigitte Macron, qui tenait à la remercier personnellement. Un échange qui l'avait particulièrement touchée. Mais aujourd'hui Nabilla n'a plus le cœur à la fête. La jolie brune ne supporte plus le confinement et s'est livrée à cœur ouvert.

"Aujourd'hui, j'en ai un petit peu marre. Comme pour tout le monde, c'est le fait d'être confinée... Je ne me plains pas, j'ai une maison, une piscine, un jardin.

Mais c'est psychologique, car je suis très active et dans ces périodes-là, je suis aux Etats-Unis, à Coachella au festival. Après je vais à Cannes quelques jours. J'ai envie d'aller voir ma grand-mère, elle me manque terriblement", commence-t-elle.

Mais il y a une chose qui la chagrine par dessus tout : "Mon père devait venir à Dubaï pour rencontrer mon fils ! Milann a six mois et mon père ne l'a toujours pas vu... Ça me gave un peu. Je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais j'en ai vraiment marre ! Les voyages je m'en fous ! Ce qui me soûle, c'est que mon père n'ait pas encore vu mon fils. Ça me rend dingue ! Je suis en très bons termes avec lui, c'était prévu et ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu."

Nabilla se confie sur son père

Comme elle le précise dans sa vidéo, Nabilla a été élevée par sa grand-mère Livia dont elle est toujours très proche.

Née à Ambilly, Nabilla grandit ensuite à Juvigny, un petit village de Haute-Savoie. Ses parents se séparent alors qu'elle est âgée de 13 ans. Elle déménage avec sa mère et son frère Tarek aux Eaux-Vives, un quartier populaire de Genève. Ses relations avec son père, Khoutir Benattia, ont été longtemps tendues et Nabilla a passé dix ans sans lui adresser la parole.

Il y a trois ans, père et fille se sont retrouvés et les relations se sont adoucies.

"Quand mon père va rencontrer son petit-fils, je ne vais pas réussir à respirer je pense, tellement c'est un truc de fou ! C'est son grand-père, ses origines, et j'ai besoin qu'il le voit. Surtout que mon père et moi, on se ressemble trop. On est des copiés-collés. On a le même caractère, le même humour, on est pareils !", confine Nabilla avant de poursuivre "Aujourd'hui, je suis un peu à bout. J'espère bientôt pouvoir faire venir ma famille à Dubaï. (...) Ma grand-père est âgée, je n'ai pas du tout envie qu'elle voyage en ce moment, car si elle chope quelque chose je m'en remettrai jamais. Et mon père a peur de l'avion..."

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!