Rappelez-vous, c'était en janvier 2018, le blogueur spécialisé dans la télé-réalité était au cœur d'une énorme polémique qui lui a coûté sa carrière. Pour se venger de lui avoir volé un scoop, Aqababe a fait plonger Jeremstar dans une sombre affaire de mœurs. Il l'a accusé notamment d'avoir organisé des rendez-vous entre des jeunes fans et son ami Pascal Cordonna, alias Babybel. Depuis, les langues se sont déliées dans l'entourage de l'ex-blogueur.

Aujourd'hui, c'est Bruno Etenna qui revient sur sa triste expérience avec Jeremstar. Cameraman officiel pour ses fameuses "interviews baignoire" durant cinq années, l'homme dénonce les méthodes de son "employeur".

En effet, Bruno Etenna, dit "Bob L'éponge", considère que Jeremstar l'a totalement exploité et traité comme un "esclave".

"C'est un bel escroc !"

En préparant son livre révélations "Jeremstar War : La fesse cachée de Jeremstar" (paru ce 26 mai), Oli Porri Santorro s'est intéressé à l'histoire de Bruno Etenna. S'étant peu exprimé l'année dernière, il a aujourd'hui trouvé la force de parler grâce à cet auteur qui l'a ensuite mis en relation avec Tonton Marcel. Interviewé par le Youtubeur, le cameraman, photographe et artiste-peintre a souhaité revenir sur ces années difficiles où il a travaillé pour lui. A-t-il une revanche à prendre après avoir découvert que son nom a été sali dans le livre de l'ex-blogueur paru après le scandale ?

"Toutes ces années avec Jeremstar, c'était dur à supporter. Je passais pour le neuneu... Oli Porri Santorro m'a écouté et a enfin parlé de ça. Dans son livre, Jeremstar me démonte et raconte que mon travail était nul à ch*er ! Il me traite de 'serviette-éponge', de 'serpillière' alors que j'ai fait 220 vidéos pour lui.", se désole Bruno Etenna.

Mais ce n'est pas tout, l'homme va aller plus loin en dénonçant les conditions de travail avec l'ex-blogueur.

"Je l'ai hébergé à la maison, je lui payais ses tickets de métro, je cherchais les lieux où tourner, je lui installais ses bains. Quand les interviews ont commencé à marcher, je lui ai demandé d'être payé, mais il m'a fait croire qu'il ne touchait rien. En 2016, j'ai su qu'il s'était fait dans les 900.000 euros. Là, c'est un bel escroc ! (...) Je n'avais ni fiche de paie, ni salaire. C'était du travail dissimulé", s'indigne-t-il.

Jeremstar "raciste anti-Noir" ? Bruno Etenna fait des révélations choc

Alors qu'il pensait qu'ils étaient amis, Bruno Etenna a eu la mauvaise surprise de voir qu'il s'était fait "salement démonté" dans le livre de Jeremstar. Déçu et humilié, il n'a pas su toutefois se défendre au moment de sa parution. Aujourd'hui, il décide de tout balancer : "Je voulais juste que Jeremstar me revalorise par rapport à mon travail. C'était le deal de départ pour que je puisse continuer à travailler. J'ai ouvert un blog de photos sexy avec des candidats et il a considéré que c'était suffisant. C'est du racisme et de l'esclavagisme ! Il me larguait comme un chien après ses interviews et interdisait à son chauffeur de me ramener alors que je portais tout le matériel. (...) Il tapait dans les mains ou sifflait pour m’interpeller."

Bruno Etenna persiste et signe : "Oui, Jeremstar est raciste ! Il m'a maltraité, dénigré. J'avais plus qu'un bel afro, j'avais une toison avec de très belles boucles. Il me tirait les cheveux et disait : 'Aaaah c'est gras, ça pue !' Il me disait que mes cheveux étaient de la paille. Il m'a déjà brûlé les cheveux et même coupé une mèche. Il faisait tout pour me rabaisser ! Il faisait des allusions... J'ai un neveu qui est plus foncé que moi. Il lui a dit : 'Il fait un peu sombre là, on ne te vois pas très bien. Souris un peu !' Il est allé jusqu'à pisser sur sa brosse à dents !"

"J'ai porté plainte contre Jeremstar !"

Le cameraman, qui raconte avoir été "seulement d'effrayé de 30 euros de temps en temps" par interview, estime avoir été lésé : "En cinq ans de travail avec Jeremstar, j'ai perçu moins de 2.500 euros. Si ça ce n'est pas l'exploitation !" Et depuis que Bruno Etenna réclame son argent, l'ex-blogueur tenterait de l'intimider.

"J'ai refusé de lui laisser tous les droits de mes vidéos dans un contrat, c'est pour ça qu'il m'en veut. Aujourd'hui, il y a une procédure en cours. J'ai porté plainte contre Jeremstar car il me doit plus de 100.000 euros. Une somme qu'il gagnait en deux jours, sans compter ce qu'il se faisait au black", conclut-il.

Pour voir l'interview de Bruno Etenna par Tonton Marcel dans son intégralité, c'est ici : (Une seconde partie à ne pas rater juste après cette vidéo)

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!