Depuis l’annonce de sa candidature à la course à la Maison Blanche, Kanye West défie la chronique. Si sa famille prétend que le rappeur est en plein épisode bipolaire et s’inquiète pour sa santé mentale, ce sont ses tweets qui alertent la Toile. En effet, depuis son premier meeting de campagne ‘sauvage’ à Charleston en Caroline du Sud ce dimanche 19 juillet, le rappeur contrarie ses fans mais surtout le clan Kardashian-Jenner, évidemment à commencer par sa femme Kim qui serait "meurtrie et bouleversée’" par les récents événements. Et pour cause, c’est vêtu d’un gilet pare-balles qui porte l’inscription ‘sécurité’, que le père des 4 enfants de la star de télé-réalité s’est présenté lors de ce meeting.

Un rassemblement au cours du lequel l’homme de 43 ans a fondu en larmes.

‘J’ai failli tuer ma fille’, pleure Kanye West

C’est dans un court extrait vidéo repris par les médias du monde entier, que le rappeur a fait une déclaration bouleversante au moment de commencer un discours anti-avortement. Kanye West confie alors que sa femme enceinte de leur première fille North, avait souhaité qu’elle avorte. Avant de raconter que son père voulait également que sa mère avorte parce qu’il était "trop occupé", l’artiste aux 32 millions de discs vendus dans le monde s’est effondré devant les caméras.

Plus que jamais, la santé de Kanye West inquiète ses fans et sa famille. Depuis qu’il s’est déclaré candidat à l’élection américaine le 4 juillet dernier avec une annonce très spirituelle, on ne cesse de parler de lui malheureusement pour ses frasques et déclarations parfois ubuesques sur Twitter.

"Nous devons maintenant réaliser la promesse de l’Amérique en faisant confiance à Dieu, en unifiant notre vision et en construisant notre avenir", avait-il ainsi déclaré au moment de sa candidature.

Si sur le plan professionnel, tout semble pourtant lui sourire avec les récents chiffres dévoilés par le magazine Forbes qui le propulsent à la deuxième place des personnalités les mieux payées cette année, ‘Ye’ souffrirait d’un épisode bipolaire.

Depuis ce lundi 20 juillet, le rappeur poste une série de tweets pour le moins alarmants sur sa vie privée avec sa femme, Kim Kardashian. Depuis, celle qui a connu son ascension fulgurante grâce aux réseaux sociaux n’utilise quasiment plus son compte Instagram et laisse sans nouvelles ses 180 millions d’abonnés.

Kanye West évoque la fidélité de Kim et compare Kris Jenner au leader de la Corée du Nord

Dans cette série de messages cinglants, Kanye West accuse notamment sa femme Kim Kardashian d’avoir voulu l’interner contre son gré dans un hôpital psychiatrique. Pire encore, l’interprète de 'Niggas in Paris' accuse sa femme d’avoir flirté avec le rappeur Meek Mill, l’ancien compagnon de Nicki Minaj. Des suspicions qui l’auraient même poussé à entamer une demande de divorce avec la star de la famille Kardashian.

En terminant ses tweets qu'il a effacés depuis, le rappeur a comparé sa belle-mère, la manager à l'origine de l'empire de la famille célèbre d'Hollywood au dictateur de la Corée du Nord Kim Jun-Un.

Il l'a ainsi nommée 'Kris Jun-Un'. Une attaque sarcastique qui a rapidement rendu les internautes hilares.

Depuis 2018, l'artiste américain affirme être atteint de bipolarité, un trouble mental qui nécessite une régulation de ses humeurs grâce à un traitement médicamenteux et des thérapies. Mais sa femme Kim Kardashian alerte sur la situation en 2019 en confirmant que son époux refusait de prendre ses médicaments car "ils le rendraient moins créatifs" selon ses propos.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!