En 2007, Scott Garside et Emma Newman, un couple de britanniques originaires d'une petite ville appelée Withersea, attendent leur troisième enfant avec impatience. Durant sa grossesse, les médecins n'ont décelé aucune anomalie concernant le bébé d'Emma. La future maman vit une grossesse tout à fait normale jusqu'au jour où elle rentre en maternité avec quatre semaines d'avance. A la naissance de Charlotte, l'équipe médicale s'aperçoit que le bébé est atteint d'une forme de maladie rare, le "#Nanisme primordial", car elle ne pèse que 500 grammes et mesure 25 cm. Et le cauchemar continue pour les deux parents puisque les médecins leur annoncent que Charlotte ne vivrait pas plus d'un an...

Publicité
Publicité

Ce qui n'est pas le cas ! En effet, aujourd'hui Charlotte est âgée de 5 ans et vit pleinement sa vie de petite fille comblée d'amour par ses parents, qui ont dû s'adapter à son handicap. Elle va à l'école comme tous les autres enfants de son âge. En revanche, sa maman doit l'habiller avec des habits de nourrissons, des habits de poupée, ou des vêtements qu'elle confectionne elle-même. Même si Charlotte est une petite fille heureuse et épanouie, la maladie est bien là : elle est confrontée à des complications médicales comme des kystes au foie, son système immunitaire est très fragile, et son âge mental ne dépasse pas les 3 ans.

Cette forme de nanisme est très rare et touche uniquement 100 personnes dans le monde.

Publicité

Ce syndrome qui fragilise la santé, empêchera Charlotte de dépasser les 14 kg et atteindre l'âge adulte. Emma, sa maman, tient à ce que Charlotte connaisse une vie normale, comme tous les autres enfants de son âge, et a décide de faire rentrer sa fille à l'école malgré l'avis des médecins. Charlotte est à ce jour une petite fille très courageuse et pleine de vie qui n'a pas peur de vivre sous les moqueries et les critiques de ses camarades. Emma était en proie au doute à ce sujet, mais aujourd'hui elle déclare : "Bien sûr, j’étais inquiète qu’elle puisse être blessée par les autres enfants, mais elle a son propre tuteur qui la surveille et elle n’est pas aussi fragile que vous pourriez le penser".

Quelques images de la vie de Charlotte et de sa famille :

Nous félicitons le courage et l'amour des parents et souhaitons à Charlotte d'être la plus petite fille la plus heureuse du monde ! #Grande-Bretagne #Maladie