Bonjour Stanislas, tout d’abord pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Membre fondateur des LR, j’ai 30 ans, je suis père de deux enfants et chef d'entreprise dans le secteur de la sécurité. J’ai obtenu un Master 2 sécurité intérieure, promotion Eric Ciotti. Issu d’un milieu populaire et produit de la méritocratie républicaine, je soutiendrai bientôt une thèse de doctorat en droit sur l’encadrement du lobbying au parlement.

Publicité

Prenez-vous part à l'élection présidentielle ? Quel candidat soutenez-vous ?

Je suis un soutien de #François Fillon depuis le début de son aventure aux Primaires et je ferai campagne pour lui jusqu'à sa victoire.

Publicité

J’observe d’ailleurs que les plus tardifs à l’avoir soutenu ont été aussi les premiers à le lâcher dans la tempête.

"François Fillon est avant tout un patriote soucieux de la souveraineté de la France"

Qu’est ce qui vous a séduit dans sa candidature ?

Tout d’abord l’homme et son parcours. François Fillon fût un des lieutenants de Philippe Seguin, une personnalité qui manque cruellement à la vie politique française et à la droite en particulier. Comme son mentor, François Fillon est avant tout un patriote soucieux de la souveraineté de la France. Il considère que notre pays est toujours voué à un grand destin dans le concert des nations. C'est pourquoi il avait refusé le traité de Maastricht.

Les autres candidats ne sont pas des patriotes ?

Contrairement au peuple français, les élites ont une fâcheuse tendance à croire que la France n’a pas les moyens d'exister dans la mondialisation. Or ce sont eux qui contribuent à cette situation par les politiques menées depuis 30 ans.

Publicité

Quelqu'un comme Emmanuel Macron me fait penser à un nomade sans enracinement. Il défend une société marchande ou tout à un prix mais aucune valeur.

Ainsi vous êtes candidat à l'investiture pour les élections #législatives ?

En tant que militant loyal et fidèle, je suis prêt à porter le projet présidentiel de François Fillon. Une fois élu, il devra pouvoir s'appuyer sur une majorité solide pour redresser le pays et non pas sur des élus qui le lâcheront aux premières difficultés comme Monsieur Rudy Salles.

Quelles seraient vos priorités comme député ?

Il y a dans notre pays une urgence d’Etat. Il faut renforcer son autorité afin de protéger les français contre le terrorisme, la délinquance, l’immigration clandestine. Pour cela il convient de rétablir nos frontières et de retrouver une voix forte en Europe après le quinquennat désastreux de François Hollande..

Publicité

"J’ai le soutien de la société civile"

Êtes vous soutenu dans votre démarche ?

Si vous vous promenez sur le territoire de la circonscription vous verrez que j’ai le soutien de la société civile, or c'est véritablement ce qui m’importe le plus. Ce sont ces responsables associatifs, ces commerçants et ces salariés qui font vivre ces territoires. Mon engagement politique est d’ailleurs la suite logique de mon engagement associatif. Je veux pouvoir les représenter dignement à partir du mois de juin. #Stanislas Andre