Une nouvelle étude réalisée sur 230 000 femmes suggère que celles qui prennent la pilule contraceptive pourraient multiplier par trois le risque de développer la maladie de Crohn, une maladie incurable qui affecte le système digestif. Cette nouvelle étude qui s'est tenue aux Etats-Unis suggère qu'il pourrait y avoir un un lien entre l'énorme augmentation des cas de Crohn au cours des 50 dernières années et l'explosion de l'utilisation des contraceptifs oraux en cours depuis les Swinging Sixties.

Menée par le Dr Hamed Khalili, un gastro-entérologue de Harvard, cette recherche a constaté que le risque était trois fois plus élevé pour les femmes qui avaient utilisé la pilule pendant au moins cinq ans. De plus, il apparaîtrait que la «pilule du lendemain» qui délivre une dose élevée d'hormones et qui est maintenant disponible en vente libre, peut également augmenter le risque de développer la maladie de Crohn,

Une combinaison de facteurs

Toutefois, le Dr Khalili a souligné que la prise de pilule seule n'était pas susceptible de provoquer la maladie de Crohn et que le risque de développer la maladie dépendait en grande partie des gènes du patient.

"Ce qui est très clair, c'est que la maladie de Crohn n'est pas causée par l'utilisation de contraceptifs oraux par lui-même", a déclaré le docteur au Mail on Sunday."Ce phénomène est du à une utilisation de contraceptifs oraux chez les personnes possédant une forte prédisposition génétique à la maladie de Crohn."

Le Dr Khalili, qui exerce au Massachusetts General Hospital de Boston aux États-Unis, a ajouté : "qu'il est important que toutes les femmes sous pilule contraceptive soient particulièrement informées de ces recherches et des liens avec ces maladies, afin qu'elles puissent se tourner vers d'autres méthodes de contraception".

Le Dr Simon Anderson, un gastro-entérologue à l'hôpital Guy's and St Thomas de Londres, a ajouté une petite mise en garde : "Si votre famille est déjà touchée par la maladie de Crohn je vous déconseille d'opter pour la pilule".

Symptômes et traitement 

La maladie de Crohn provoque chez le malade une difficulté  dans la digestion des aliments et peut également entraîner de la fatigue, de la diarrhée et de l'anémie. Elle affecte au moins 115 000 personnes en Grande-Bretagne et peut se développer à n'importe quel moment, même si la plupart des cas sont diagnostiqués entre les âges de 16 et 30 ans.

Divers facteurs comme le tabagisme, l'appendicectomie ou la qualité de l'alimentation sont connus pour accentuer les risques de développer la maladie de Crohn. 

A l'heure actuelle, il n'existe aucun remède et le seul traitement utilisé consiste à atténuer l'inflammation et les autres symptômes...

Publicité
Publicité