La schizophrénie est une maladie dont le diagnostic est complexe. Seul un spécialiste en psychiatrie peut faire un diagnostic précis de la #schizophrénie. Parmi les symptômes les plus courants de cette maladie, on peut citer : le délire, les hallucinations, une pensée et un langage confus, un dysfonctionnement moteur, des anomalies dans le comportement. Ces convictions irrationnelles se produisent souvent en réaction à la perception d’une menace que personne ne voit.

Les hallucinations semblent réelles pour le malade, mais sont une création de son imagination. Tout vient de l'imaginaire. Les hallucinations les plus courantes peuvent être auditives, visuelles, olfactives ou tactiles. On ne peut les qualifier de délirantes ou de dangereuses, qu’à partir du moment où elles créent des obstacles indésirables dans la vie de tous les jours (emploi, relations amoureuses, vie sociale, etc).

Publicité
Publicité

La schizophrénie : impact sur autrui

Les symptômes les plus inquiétants sont ceux qui montrent un amoindrissement de l’émotivité ou de l’expressivité. C’est aussi le cas pour une perte d’intérêt vis-à-vis de choses que le malade avait l’habitude d’apprécier. La maladie s'exprime aussi avec un manque de motivation pour faire quoi que ce soit ou d'être en contact avec qui que ce soit. Ces symptômes négatifs peuvent aussi être cognitifs, comme une difficulté pour le malade à se concentrer. La schizophrénie peut causer un mauvais fonctionnement dans le travail et la vie sociale. En effet, une personne atteinte de cette maladie peut difficilement entretenir une #relation amoureuse ou des relations amicales. Les personnes qui ont été brièvement en couple avec une personne atteinte de schizophrénie, vivent un enfer, car ils ne savent jamais s'ils sont aimés, si leur couple a un avenir, ni comment gérer l'humeur de leur partenaire malade...

Publicité

On remarque également qu'en plus des difficultés que le malade rencontre au travail ou dans ses relations avec les autres, il a un rapport totalement différent avec son hygiène. Loin d'être maniaque, bien au contraire, leur logement est souvent extrêmement sale. La dépendance aux drogues et à l’alcool peut causer des symptômes semblables à ceux de la schizophrénie. Selon le milieu social du malade, ses liens familiaux, en particulier les relations avec sa mère, peuvent progressivement se détériorer. #Psychologie