Marion fait désormais partie des tristes faits divers qui ont marqué la France et qui ont mis en lumière le fléau du cyber-harcèlement. Cette collégienne de 13 ans, devait faire face chaque jour à des insultes et moqueries. Mais ce n'est pas un cas isolé. En effet, on estime qu'il y a 3 à 4 suicides par an dus au #Cyber-Harcèlement. Et ce, à tous les âges. Il suffit de lancer une rumeur pour salir l'image d'un grand patron ou un salarié dans l'entreprise. Il suffit de faire des accusations farfelues pour qu'une personne soit pris à parti par les Internets. J'ai moi-même été victime d'harcèlement sur un forum. Comme quoi cela peut arriver à tous les âges.

Publicité
Publicité

Ce qui m'inquiète, c'es pour les personnes fragiles, où le bourreau est une communauté entière. La personne doit alors faire face toute seule à un phénomène de bullying. Quand une rumeur est lancée, ce n'est pas évident de s'en défaire. Regardez le cas de Fillonhttp://fr.blastingnews.com/politique/2017/01/la-cote-de-popularite-de-francois-fillon-en-chute-libre-001432981.html (même si les accusations se sont avérées vraies). Rachida Dati avait visé juste. D'ailleurs, maintenant certains l'appellent Rachida Data !

"Un coup de langue est plus mortel qu'un coup de lance", disait le Chevalier De La Palice, au Moyen-Age, comme quoi le harcèlement et les fausses rumeurs existent depuis la nuit des temps pour décrédibiliser quelqu'un.

Combien de cas faudra t-il encore compter pour réagir ?

Je me demande combien de cas de suicides faudra t-il compter pour que les gens réagissent et comprennent que les mots peuvent vous atteindre plus qu'un coup.

Publicité

Combien de cas faudra t-il encore compter avant que les gouvernants réagissent ? Combien de cas faudra t-il compter avant que les lois évoluent et prévoient des cellules psychologiques ? Des accompagnements personnalisés pour les victimes ? Pour que des entreprises spécialisées fassent en sorte que les résultats sur Google et divers moteurs de recherche effacent ces résultats ?

Ne vous laissez plus faire ! Parlez-en autour de vous ! Essayez de libérer la parole autour du cyber-harcèlement, des fausses rumeurs qui déteignent sur le réel. #Internet