Cela fait maintenant deux semaines que les quatre membres de la famille #Troadec sont portés disparus. En effet depuis le 16 février, plus personne n'a de nouvelles de Pascal, Brigitte, Charlotte et Sébastien Troadec, une famille à priori sans histoire résidant à #Orvault près de Nantes, dans le Loire Atlantique. Un fait divers troublant qui ne finit de pas de bouleverser les habitants et de questionner les enquêteurs. C'est la soeur de Brigitte Troadec, la mère de famille, qui a donné l'alerte il y a une semaine, le jeudi 23 février. Une patrouille de police se rendait immédiatement au domicile de la famille Troadec afin d'y effectuer les premières constatations, et tenter de récolter des indices sur cette disparition "très inquiétante" selon le Procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

Publicité
Publicité

Du sang en grande quantité dans la maison

Si le domicile est effectivement vidé de ses habitants, les enquêteurs vont avoir la mauvaise surprise d'y trouver des tâches de sang dans différentes pièces, dont "certaines ont été essuyées", ainsi qu'un téléphone portable présentant également des traces de sang. Ces premiers éléments laissent présumer qu'une scène de violence à eu lieu dans la maison des Troadec. Après analyse, ce sang appartiendrait à Pascal Trodec, à sa femme Brigitte, et à leur fils Sébastien. Aucune, néanmoins, n'a pu être rattachée à l'ADN de Charlotte, la benjamine de la famille. Le parquet ouvre sur le champ une enquête pour "homicides volontaires, enlèvements et séquestrations" et donne lieu à des perquisitions dans les départements limitrophes de Loire-Atlantique, et plus particulièrement dans les logements étudiants des deux enfants Sébastien et Charlotte.

Publicité

Des effets personnels de Charlotte

Encore une nouvelle pièce qui s'ajoute au puzzle de l'affaire Troadec. Mercredi 1 mars, à Dirinon près de Brest, une joggeuse croise sur son chemin les effets personnels de Charlotte Troadec, la fille de Brigitte et Pascal. Les enquêteurs retrouveront un pantalon, une carte bancaire, ainsi qu'une carte vitale appartenant à la jeune femme âgée de 18 ans. Depuis hier, les recherches ont repris dans ce secteur sur un périmètre de plusieurs kilomètres. Une équipe de cynophile et plongeurs ont été demandé en renfort par les enquêteurs afin de ratisser les bois et les étangs aux alentours.

La voiture de Sébastien retrouvée !

Au cours des dernières 24 heures, l'enquête a avancé à grands pas. Après avoir découvert un manuel scolaire appartenant au père dans le Finistère, la voiture du fils aîné, Sébastien Troadec, a été retrouvée ce jeudi 2 mars à Saint-Nazaire, dans la cité portuaire à 45 minutes de la maison familiale d'Orvault. Dans le véhicule, des traces de sang ont été dépistées suite aux expertises des techniciens sur place, bien que "la voiture semble avoir été nettoyée" comme l'indique une source proche du dossier.

Publicité

Reste à savoir à qui appartiennent ces gouttes de sang découvertes dans la Peugeot 308 grise immaculée, garée sur le parking de l'église. Ce nouvel élément va-t-il "parler" et apporter un indice supplémentaire aux enquêteurs dans cette affaire qui ressemble étrangement à la disparation de la famille De Ligonnès ?

Le fils Sébastien, suspect numéro un ?

Depuis vendredi dernier, une fiche de recherche de la famille Troadec a été diffusée au niveau national à tous les services de police et de gendarmerie, requérant l'arrestation du fils Sébastien, soupçonné à cette date d'avoir voulu faire disparaître les membres de sa famille. Toutefois, à ce stade de l'enquête, toutes les hypothèses restent exploitables... #Fait divers