Une étude de l’école polytechnique de Zurich reporte les faits suivants : 0,7 % des entreprises dans le monde contrôlent 80% de la richesse mondiale produite. 147 entreprises seulement contrôlent 40% de l’activité mondiale. Leur pouvoir est colossal car proportionnel à leur chiffre d’affaire. Pour exemple, le chiffre d’affaire d’Exxon Mobil correspond à toute la richesse annuelle de la Belgique et 20 fois celle de la Bolivie. Le chiffre d’affaire de Royal Dutch Shell est l’équivalent du Produit National Brut de la suède ou de l’Argentine et 10 fois celui de l’Uruguay. Le CA de Toyota équivaut au PIB de la Grèce et du Chili. Le CA de Total correspond au PIB du Portugal et 10 fois celui de la Bolivie.

Publicité
Publicité

Le CA de Samsung est équivalent au PIB du Qatar et à 3 fois celui de l’Equateur.

Ces sociétés ont le pouvoir de défendre leurs intérêts face aux Etats dans des tribunaux d’arbitrage (en huit clos, entre personnes de leur milieu) qui ne relèvent d’aucune législation nationale et leurs jugements vont toujours à l'encontre des intérêts les plus élémentaires des populations. La société Ethyl a condamné le Canada à payer 13 millions de Dollars au groupe chimique en raison du préjudice économique lié à l'interdiction de son essence dans laquelle un adjuvant encrassait les moteurs et provoquait des maladies aux consommateurs. La Slovaquie, qui a fait marche arrière dans son projet de privatiser la santé, s’est vue attaquée en raison du manque à gagner de l’assureur Achméa, à l’issu du procès la Slovaquie fut condamnée à dédommager Achméa de 22 millions € ! Philippe Morris poursuit l’Uruguay et l’Australie contre leur législation anti-tabac pour protéger la santé publique.

Publicité

Cela constitue une pression et une menace pour tous les pays qui tend à les conduire à renoncer à proposer des lois qui protègent les citoyens.

Mise en garde

Si les entreprises ont les mêmes droits que les personnes, et peuvent financer les campagnes électorales des candidats, les grands groupes et leurs #lobbyistes s’assurent ainsi de leurs soumissions totales. Déjà en 1972 Salvador Allende dans un discours à l'ONU mettait en garde: « Nous sommes face à un véritable conflit entre les multinationales et les Etats. Ceux-ci ne sont plus maîtres de leurs décisions fondamentales, politiques, économiques, et militaires à cause des multinationales qui ne dépendent d’aucun Etat. Elles opèrent sans assumer leurs responsabilités et ne sont contrôlées par aucun parlement ni par aucune instance représentative de l’intérêt général. En un mot, c’est la structure politique du monde qui est ébranlée. Les grandes entreprises multinationales nuisent aux intérêts des pays en voie de développement. Leurs activités asservissantes et incontrôlées nuisent aux pays industrialisés où elles s’installent ».

Publicité

Le système européen est construit pour les servir également. Jusqu'où iront-ils avant que les citoyens s'en préoccupent ? Il est clair que la politiques sociales dérangent ces puissances économiques et que tout est mis en œuvre pour défendre leurs intérêts, fusse au détriment des humains et de l’environnement. Ils sont ceux qui choisissent les candidats, et transforment doucement le système pour qu’aucun dissident à leurs desseins ne puisse accéder au pouvoir " Les gens voteront comme on leur dira" disait le royaliste Alexis de Tocqueville, et vous constatez que dans les médias, on ne parle pas de tous les candidats. Avez-vous entendu parler du candidat écrivain Alexandre Jardin par exemple ? 299 députés ont voté la loi Urvoas visant à empêcher les candidats des partis hors système de se présenter à l’élection présidentielle, l'accès au pouvoir est de moins en moins démocratique ! On entend dire "c'est toujours les mêmes », bien sûr, mais nous les laissons légiférer pour qu’il en soit ainsi ! Vous croyez qu'un ex banquier passé rapidement ministre de l'économie est là par hasard ? Qui servira-t-il une fois élu ? Le FN est quant à lui financé par les russes. A qui voulez-vous donner le pouvoir ? #Multinationale #Financement de campagne