La petite Maëlys [VIDEO], âgée de 9 ans, avait disparu lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin en Isère dans la nuit du 26 au 27 août. Cela fait maintenant presque deux mois que la jeune fille reste introuvable. Nordhal Lelandais est le principal suspect dans cette enquête.

Une enquête compliquée...

Les enquêteurs accusent Nordhal Lelandais d'avoir enlevé Maëlys après la découverte de vidéosurveillances montrant son véhicule entre 3 et 4 heures du matin après la #Disparition de l'enfant. Nordhal Lelandais avait en effet passé plus de deux heures a nettoyé sa voiture de fond en comble. L'homme avait ensuite pris soin de jeter les lingettes utilisées pour laver la poignée de la portière côté passager dans un sac qu'il a embarqué avec lui, plutôt que d'aller les jeter dans l'une des poubelles sur place.

Publicité
Publicité

Les enquêteurs tentent par ailleurs d'analyser une image floue révélant une forme blanche dans la voiture du suspect, forme qui pourrait bien correspondre à la robe blanche que portait Maëlys le jour de sa disparition. Questionné par la #Police, l'homme de 34 ans ne cesse de clamer son innocence et s'est plusieurs fois montré violent et manipulateur lors des interrogatoires. Les parents de Maëlys, soutenus par les citoyens qui avaient organisé des battues pour retrouver l'enfant [VIDEO], s'étaient quant à eux exprimés pour demander au suspect de "révéler ce qu'il sait". [VIDEO]

L'enquête s'avère d'autant plus compliquée qu'elle vire à la polémique...

Les services de la gendarmerie mis en cause

Mardi, le parquet de Grenoble a déclaré avoir ouvert une enquête pour « violation du secret de l’instruction ». En effet, plusieurs fuites concernant la disparition de la petite Maëlys ont surgi dans la presse.

Publicité

Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, est agacé de voir que des détails confidentiels apparaissent chaque jour dans les médias, détails qui ne sont pas toujours connus par le parquet. Jean-Yves Coquillat a également déclaré que « Si les auteurs sont identifiés, il y aura des sanctions ».

C'est une plainte portée vendredi par le nouvel avocat du suspect principal, Me Alain Jakubowicz, qui a provoqué l'ouverture de cette enquête. Quant à Christiane Lelandais, mère de Nordhal Lelandais, elle a été interrogée au micro de RTL et a appuyé la décision du procureur de la République.

« Il a entièrement raison, il faut mettre un terme à tout ça. Il a très bien fait son travail, je pense que c’est un homme honnête » a-t-elle déclaré.

Selon elle, si il y a eu de telles fuites, seuls les gendarmes peuvent être mis en cause. #Affaire Maëlys