#Dani Alves était un gagnant avec Barcelone, mais le Brésilien exubérant n'a jamais été aimé par le club catalan. Ce mardi, il aura une chance de leur montrer ce qu'il en est lorsque la Juventus accueillera leur ancien joueur. La première manche des quarts de finale de la #Ligue des champions qui se jouera au Juventus stadium sera la première occasion pour Alves de faire face au Barça depuis son départ pour Turin l'été dernier. Dani Alves était l'un des architectes de la domination du Barcelone sur le football espagnol et européen au cours de ces dernières années. Il a remporté 23 titres sur huit saisons au Camp Nou dont trois trophées de la Ligue des Champions et six titres de La Liga. Plus que tout autre joueur, l’arrière droit a fourni 42 passes à Lionel Messi et a marqué un total de 100 passes dans la ligue.

Publicité
Publicité

Avant le triomphe de la finale de Ligue des Champions 2015 face à la Juventus, Messi a présenté Alves comme étant le meilleur arrière droit du monde, en disant ainsi : "Il est très difficile de trouver un joueur comme lui aujourd'hui". Cependant, un an plus tard, il a quitté le Camp Nou lors d'un transfert gratuit, annonçant son départ pour la Juventus à la fin de la saison 2015-16. Malgré sa brillante compréhension avec ses coéquipiers sur le terrain, les manières flamboyantes d'Alves étaient souvent considérées comme un manque de professionnalisme par les dirigeants du club. Ses messages dans les réseaux sociaux parfois accrocheurs ont souvent dérangé les fans. Notamment l'année dernière, il a suscité les critiques des fans quand il a publié une vidéo de lui-même habillé en femme et disant que l'élimination de Barcelone de la Ligue des Champions était « juste un jeu de football ».

Publicité

Le Barça "Ingrat" selon Dani Alves

Dans une interview plus tôt cette année avec le journal ABC de Sevilla, Alves ne s’est pas retenu concernant le conseil d'administration de Barcelone. "Les gens qui dirigent Barcelone n'ont aucune idée de la façon de traiter leurs joueurs", a-t-il déclaré. "Ils étaient très faux et ingrats. Ils ne me respectaient pas. Ils m'ont seulement offert un renouvellement en raison de l'interdiction de transfert de la FIFA. C'est à ce moment-là que j'ai joué leur jeu et j'ai signé un renouvellement, incluant une clause qui m'a permis de partir gratuitement une année plus tard. J'aime me sentir aimé et comme ils n'ont pas voulu de moi, je suis parti". Cependant, le départ d'Alves a laissé un trou béant dans l'équipe de Barcelone. Le club a choisi de signer un remplaçant, en laissant Aleix Vidal et Sergi Roberto prendre place. Vidal a passé une grande partie de la saison écarté de l'équipe par l'entraîneur Luis Enrique. Peu de temps après avoir remporté sa place dans l'équipe en février, l'espagnol a subi une blessure à la cheville.

Publicité

Pendant ce temps, Roberto, à l'origine un milieu de terrain, a eu une saison incohérente, gagnant des critiques élogieuses dans certain rencontre, mais renforçant les vues de ses sceptiques face à des oppositions plus sévères. Roberto a subi des moments torrides dans les défaites à Manchester City et à Paris St Germain en Ligue des Champions, mais il s'est écrit dans le folklore de Barcelone en marquant le but qui a complété l’historique remontada (6-1) face au PSG.Barcelone semblait être revenu carrément sur une forme olympique alors qu'ils se sont écrasés face à Malaga le samedi par une défaite de 2-0, une perte qui a encore diminué leurs chances de conquérir le titre de champion de La Liga. L’élimination du Barça par la Juventus pourrait-elle satisfaire l’international brésilien Dani Alves. #FC Barcelone