Chaque année les médias nous informent de nouveaux accidents qui se déroulent à la #montagne. Trop souvent les touristes oublient de prendre des mesures de précautions pourtant essentielles dans un milieu encore sauvage où les éléments peuvent se déchaîner. Un randonneur en a fait la malheureuse expérience jeudi dernier. Alors qu'il se promenait dans le massif montagneux des Alpes du côté de la station d'hiver de Chamrousse en Isère [VIDEO] l'homme s'est égaré. Il a dû alors ruser afin de survivre à une #nuit de tempête violente.

Le randonneur a su trouver la bonne stratégie

A défaut de s'être perdu nous ne pouvons pas reprocher au randonneur de s'être aventuré sans équipement. En effet il possédait avec lui un kit de #survie propre à la haute montagne. Généralement ce sont les randonneurs à ski qui l'utilise en cas d'avalanche.

Celui-ci contient un détecteur de victime d'avalanche qui permet de localiser une personne sous la neige mais aussi une sonde afin de chercher quelqu'un enfouit. Le troisième élément de ce pack fût déterminant dans la survie de l'homme puisqu'il s'agit d'une pelle. Après s'être rendu compte qu'il s'était égaré le trentenaire a appelé les secours. Malheureusement ceux-ci n'ont pas pu le localiser du fait du mauvais temps. C'est donc dans la tempête qu'il s'est apprêté à passer la nuit. Grâce à la pelle il a néanmoins pu creuser un trou ce qui est la meilleure stratégie afin de se protéger des vents violents. Retranché près du col de l'Infernet il a du faire face à des vents de plus de 100 km/h.

Hospitalisé sans grave séquelle

A plusieurs reprises les secours ont contacté le randonneur dans l'après-midi précédant sa nuit de cauchemar.

Cinq gendarmes ont passé la nuit a essayer de localiser en vain. La batterie de son téléphone étant tombée en panne les recherches furent d'autant plus compliquées. Dès le soleil levé trois secouristes ont à nouveau tenté de le trouver. Cette fois-ci avec plus de succès. Ainsi le trentenaire a pu être rapidement conduit au CHU de Grenoble. Les secouristes, en trouvant le randonneur, ont remarqué qu'il se trouvait dans un léger état d'hypothermie dû aux conditions extrêmes. Cependant ses jours ne sont pas en danger. Quoiqu'il en soit l'homme a eu beaucoup de chance. Il est toujours nécessaire de bien planifier ses randonnées dans un environnement qui appelle à la plus grande vigilance et à la responsabilité de chacun.