Les restaurants japonais sont de plus en plus nombreux en France, notamment grâce aux fameux sushis que l'on y trouve. Mais cette histoire pourrait bien en refroidir plus d'un. En effet, aux Etats-Unis, [VIDEO]un homme a eu la malheur de trouver dans ses selles, un ver de la taille d'un humain... Explications !

Un ver géant vivait dans son ventre

C'est le médecin urgentiste qui s'est occupé du patient en question qui relate l'affaire, invité d'une émission médicale présentée sous forme de podcast et portant le nom de "It wait hurt a bit". En l’espèce, on apprend donc que l'anecdote concerne un homme de 30 ans. Durant plusieurs jours il dit avoir été victime de diarrhées sanglantes et de maux de ventre importants. Un jour, en se rendant aux toilettes, il découvre un ver sortir de son corps.

Il décide alors de le retirer entièrement et de l'enrouler dans du papier toilette. Chose peu aisée lorsque l'on sait que le parasite mesurait près d'1,70 mètre de long ! Affolé, l'homme s'est donc rendu devant le médecin urgentiste qui relate l'affaire dans l'émission. En décidant d'amener le ver enroulé au centre de Fresno en Californie [VIDEO], il a souhaité recevoir des vermifuges. Le parasite qui le rongeait est rapidement identifié par le personnel soignant. Il porte le nom scientifique de Diphyllobothrium. Il s'agit d'un ver pouvant mesurer jusqu'à 10 mètres de long.

A l'origine du problème : des sushis !

L'homme a la particularité d'être un très gros mangeur de sushis. Comme tout le monde le sait, la plupart d'entre eux sont réalisés à partir de saumon cru. Aucun problème lorsque celui-ci respecte les normes d'hygiènes.

Top vidéos du jour

Or, dans cette affaire, il semblerait bien que la victime ait consommé du poisson non soumis à ses règles essentielles. En l'espèce, il s'agissait d'un saumon du Pacifique préparé aux Etats-Unis. Les risques sont plus faibles en Europe. En effet, la plupart des restaurants se fournissent en Norvège. Et rassurez-vous, le poisson dans ce cas là ne comporte pas autant de risques que celui péché en Amérique du Nord. Quoiqu'il en soit, la norme veut que le poisson reste au congélateur durant une semaine à la température de - 20 °. Cependant certaines précautions sont à prendre lorsque l'on décide de le pêcher soi même, notamment autour de la région du Lac Léman. Par ailleurs il est important de rappeler que de nombreux parasites sont également présents dans la quasi totalité des viandes.