La possibilité d'une vie après la mort demeure un mystère fascinant qui a stimulé l’imagination de nombreux êtres humains (encore) vivants, peu importe l'origine. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui croient que le décès d’une personne lui permet de ‘’passer’’ dans une autre dimension, voire de se réincarner en un autre humain ou animal.

Mais cette réincarnation est-elle possible ? Certains faits divers laissent penser qu’il s’agit d’une théorie à prendre en considération…

L’un des cas les plus convaincants demeure sans doute celui de jumelles pour le moins mystérieuses.

Leur étrange histoire commence dans la bourgade tranquille de Hexham, située en Angleterre [VIDEO].

La famille de John et Florence Pollock et leurs deux jeunes filles Joanna, 11 ans, et Jacqueline, 6 ans, y mènent une vie sans histoires. L’entreprise familiale marche bien, et les deux jumelles grandissent dans un bonheur apparent.

Mais, le 7 mai 1957, une tragédie frappe les sœurs Pollock, alors qu'elles se rendaient à l'église avec un ami. Elles furent percutées par une voiture conduite par une femme suicidaire. Les deux enfants Pollock ont été tués instantanément dans l'accident qui les aurait envoyé dans les airs "comme des balles de cricket". Leur compagnon de jeux, un garçon nommé Anthony, est aussi mort plus tard à l'hôpital.

Cet accident, relayé par la presse, poussât la mère de Joanna et Jacqueline, Florence, vers une dépression inévitable. Le père, John, très religieux, gardait l'espoir que ses filles leur reviendraient d'une manière ou d'une autre.

Florence tombera à nouveau enceinte l'année suivante et donnera naissance à des jumelles en bonne santé. Les nouvelles sœurs, Gillian et Jennifer, étaient d’ailleurs vues par le père comme une sorte de miracle. Ce dernier croyait vraiment que ses filles mortes lui étaient revenues comme voulu. De plus, une marque de naissance sur l'œil droit de Jennifer ressemblait étrangement à une cicatrice que Jacqueline avait eue au même endroit, de même qu'une marque de naissance ronde sur sa taille.

La famille a déménagé par la suite dans une ville appelée Whitley Bay lorsque les jumelles n'avaient que quelques mois. C'est là que les évènements commencèrent à devenir étranges.

Le dossier des sœurs Pollock: réincarnation et paranormal

Alors qu’elles étaient un peu plus âgées, les jumelles ont commencé à demander et à décrire des jouets spécifiques que Joanna et Jacqueline avaient possédés, et même à appeler leurs poupées par le même nom. Voilà qui est bizarre, car les parents avaient cachés ces objets et les sœurs ne les avaient jamais vus auparavant.

Elles ne savaient même pas que deux sœurs décédèrent. Lorsque les jouets ont été descendus du grenier, chacune a instinctivement prise ceux qui avaient appartenu à Johanna et Jacqueline sans hésiter et sans aucune erreur, tout en proclamant qu'il s'agissait de "cadeaux du Père Noël [VIDEO]", ce qui était également correct.

Autres étrangetés, les deux enfants aimaient les mêmes aliments que Joanna et Jacqueline, avaient les mêmes personnalités, les mêmes manières et comportements, aimaient les mêmes jeux. Elles adoptaient la même démarche que leurs sœurs mortes.

Ces bizarreries se sont poursuivies au fil des années, les filles précisant des détails que seuls les parents auraient pu connaître. Elles se disaient aussi terrifiées par les voitures qui passaient, au point qu'il était difficile de les convaincre de traverser la rue. La mère, Florence, a d'ailleurs entendu les deux filles discuter de l'accident qui avait tué Joanna et Jacqueline, le tout étant rempli de détails qu'elles ne pouvaient pas connaître. Lorsque la famille est retournée à Hexham, les jumelles connaissaient leur chemin et pouvaient désigner le chemin de l'école emprunté par leurs sœurs défuntes.

Fait intéressant, ces souvenirs apparents de la vie passée des jumelles ont commencé à s'estomper vers l'âge de 5 ans, après quoi elles ont mené une vie relativement normale. Mais, bien des années plus tard, en 1981, Gillian a eu une série de visions lucides dans lesquelles elle se souvient d'avoir joué dans un bac à sable de la ville de Hexham. Comme si ses souvenirs se cachaient encore quelque part au fond de sa psyché…

Le cas des jumelles Pollock a été présenté par beaucoup comme l'une des preuves de réincarnation les plus convaincantes, même si elle est encore accueillie avec beaucoup de scepticisme. Un psychologue, Ian Stevenson, qui étudiât ce cas a conclu que cette affaire dépassait l'explication rationnelle.

Au point d’acter une véritable réincarnation ? Personne ne peut répondre à cette question, mais le cas des sœurs Pollock demeure en tout cas fascinant…