Que se passe-t-il à Rougemont-le-Château ? Dans cette commune d’environ 1500 habitants située près de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté, des chats disparaissent de manière suspecte ces derniers temps. Le quotidien régional, l'Est Républicain rapporte ce dimanche 24 mai une histoire mystérieuse qui se déroule depuis quelques temps dans le village. Des chats empoisonnés, parfois caillassés, l’association Rougemont-le-Chaton tire la sonnette d’alarme.

Un chat écrasé sur la route ?

Le dernier cas en date : un Chat retrouvé mort par des promeneurs. Le petit félin présentait une balle sur la cuisse.

Une blessure par balle confirmée par l’Office français de la biodiversité. Mais selon la directrice de l’association, Thérèse Didier-de-Sutter : ‘Le chat n’est pas mort sur le chemin, il n’y avait aucune trace de sang sur le macadam (…) La balle, dans la cuisse n’était pas mortelle. Et le chat avait saigné du nez. D'après la présidente de l'association, on a voulu faire croire à une disparition liée à un accident de la route mais la balle présente sur le corps de l'animal atteste qu'on a également souhaité le blesser volontairement. Si le sexe de l’animal domestique n’a pas pu être formellement vérifier, un vétérinaire doit constater ci ce chat était identité. Son corps était en train de se décomposer, probablement mort depuis plusieurs jours jours avant la découverte par les promeneurs.

Quelqu’un n’aime pas les chats dans ce quartier

Tout porte à croire qu’on veut faire du mal aux chats dans ce quartier selon la présidente de l’association. En 2017 déjà, des chatons sont retrouvés morts et leur mère aspergée d’acide. Un fait-divers tragique, horrible qui provoque des brûlures lourdes à cette chatte prise en charge par les vétérinaires, aujourd’hui heureusement en bonne santé.

En 2013, une habitante affirmait même que six de ses chats ont disparu de manière suspecte, dans un reportage de France 3 en région. Dans cette petite commune, on constate une surpopulation des chats. Mais ces mystérieuses disparitions demeurent aujourd'hui non élucidées. Si certains évoquent des agressions entre Animaux, d'autres soupçonnent un trafic de peaux de chats.

L’association porte plainte

Thérèse Didier-de-Sutter décide de porter plainte au nom de l’association. La présidente regrette cette recrudescence de la cruauté animale : ‘Malgré nos efforts, les tracts distribués aux villageois pour les sensibiliser à la cause animale, la cruauté continue, les abandons aussi ‘. Pourtant la loi est claire à ce sujet. L’abandon d’animal est considéré au même titre qu’un acte de cruauté. Pire encore, c’est un délit passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende, selon l’article 521-1 du Code pénal. Une information qui s'ajoute à l'indignation portée par le message du président de la Fédération des chasseurs américains. Nous vous en parlions il y a quelques temps, 'le piégage des chats' permettrait de 'préserver la biodiversité' selon Willy Schraen.

L'association 30 millions d'amis rappelle quant à elle, l'importance de la stérilisation des animaux pour éviter ce genre de situations.

Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!