Elle surfe actuellement sur une très bonne vague depuis le confinement, l’application TikTok a été téléchargée par 315 millions d’utilisateurs depuis le 1er janvier 2020. Des chiffres records pour cette plate-forme chinoise qui est initialement plébiscitée par les jeunes adolescents. Et pour cause, le format plaît aux jeunes : avec des courtes séquences qui ne dépassent généralement pas la minute, une possibilité de regarder ces vidéos en boucle ou d’ajouter des effets sonores et visuels ... Bref, une aubaine aussi pour les artistes en herbe en quête de création.

TikTok, le réseau qui a la côte

Aujourd’hui, ce réseau social dépasse les 2 milliards d’utilisateurs et fait les yeux doux aux grosses entreprises qui n’hésitent pas une seconde à déployer leur publicité sur Tik Tok. Récemment, le président français Emmanuel Macron est aussi entré dans le cercle des TikTokeurs.

On le sait sur TikTok, les vidéos peuvent rapidement devenir virales. Que vous mettiez en scène votre chat, votre dernière recette farfelue ou même vos enfants, il s’agit réellement d’un réseau dans lequel les utilisateurs peuvent ouvrir le champ des possibles. Mais s’inscrire sur TikTok s'avère être une mission impossible pour Donald Trump qui préfère ses 85 millions d’abonnés de Twitter.

Donald Trump 'anti-TikTok'

Le président américain vient d’annoncer ce vendredi 31 juillet qu’il interdira TikTok sur le sol des Etats-Unis. En effet, il soupçonne cette application chinoise d’être utilisée par les services de renseignement chinois. À bord de son avion présidentiel Air Force One, le milliardaire s’est montré très ferme à ce sujet devant les journalistes : "En ce qui concerne TikTok, nous l'interdisons aux Etats-Unis"

Nouvelle théorie du complot ou réelle menace ?

Des questions se posent actuellement envers cette application qui appartient au groupe chinois ByteDance. Mis à part Donald Trump, d’autres pays ont déjà émis des soupçons sur une éventuelle connivence entre d’un côté le régime de Pékin et de l’autre cette entreprise ByteDance.

En effet, ce groupe chinois dispose déjà d’une application au coeur d’une polémique en Asie.

Mais ce géant du Net a toujours garder la même position à ce sujet : ‘Nous ne partageons aucune données avec les autorités chinoises et n’acceptons aucune requêtes en ce sens' d'après la direction de l'application mobile.

USA vs TikTok

En tout cas, Tik Tok fait l’objet d’une enquête de l’agence américaine en charge des investissements étrangers, le CFIUS, qui s’assure que les capitaux étrangers ne comportent aucun risque pour la sécurité nationale américaine.

En fait, certains membres du renseignement américain craignent que TikTok permette en réalité de nuire aux Etats-Unis. C’est donc une décision très claire qu’a affiché Donald Trump pour interdire purement et simplement, TikTok aux USA.

De son côté le réseau social se défend de toute connivence avec quelconque régime.

Le PDG de l’entreprise, Kevin Mayer, a tenu à rassurer l’opinion publique à ce sujet : "Nous ne sommes pas politiques et nous n'acceptons pas de publicité politique. Nous souhaitons seulement rester une plateforme animée et dynamique appréciée par tous tous"

En Inde, le réseau est déjà banni dans le pays depuis le début du mois de juillet 2020 pour des raisons de cybersécurité. Dans le Pakistan voisin, même son de cloche puis que Islamabad a même menacé fermement TikTok pour que le réseau interdise les contenus vulgaires, immoraux et obscènes de sa plateforme.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!