On ne présente plus madame Bardot qui reste à 85 ans un des visages les plus connus du cinéma français. Sa silhouette et sa beauté lors de sa jeunesse lui permettent de jouir d'une certaine aura dans le milieu culturel français. Mais comme elle l'a souvent revendiqué, c'est aussi une femme qui aime les Animaux et qui dédira même sa vie entière à la défense de ces bêtes.

En ce jour de célébration de l’Aïd-el Kebir qui a lieu cette année ce vendredi 31 juillet, plus de 4,9 millions de musulmans de France (chiffres de l’Institut Montaigne) sont (ou pas) en jour de fête.

Comme chaque fois, lors de ce moment qui marque également la fin du pèlerinage à la Mecque, de nombreuses voix s’élèvent contre l’abattage des moutons.

Aux premiers rangs de ce combat : Brigitte Bardot. L’ancienne actrice française n’a jamais caché son mépris pour la religion musulmane et n’hésite pas à publier des attaques virulentes par le biais de sa Fondation. Elle annonce d’ailleurs que sa Fondation Brigitte Bardot ('FBB' comme on peut le lire sur Twitter) est présente dans différents sites dits clandestins afin de ‘sauver les moutons du sacrifice’.

'Plus de 1 000 moutons déjà sauvés' par Brigitte Bardot

Dans une vidéo qui permet de constater concrètement l’action de cette Fondation qui lutte pour le bien-être animal, on apprend comment Brigitte Bardot s’attelle à l'aide de ses équipes pour ‘sauver ces moutons promis à une mort sanglante’, elle raconte qu’elle ‘offre une seconde chance aux rescapés’.

1000 moutons seraient déjà mis sous la protection de la pensionnaire de la Madrague.

Pourquoi les musulmans fêtent L’Aïd el-Kebir ?

Chaque année à la fin du pèlerinage à la Mecque (qui fait partie d’un des cinq piliers de l’islam), les musulmans du monde entier célèbrent l’Aïd el-Kebir aussi appelée la 'fête du sacrifice'.

Il s’agit d’une fête importante dans le calendrier musulman qui commémore le sacrifice d’Abraham (Ibrahim dans le Coran). Comme le rapportent les textes religieux, lors de cette occasion spéciale, Abraham fait un rêve qu’il interprète comme une révélation. Dans ce songe, il se voit sacrifier son fils Ismaël.

Et au moment de s’exécuter, il est arrêté in extremis par l’archange Gabriel (Djibril dans le Coran).

C’est alors qu’Abraham sacrifie un bélier au lieu de son fils. Mais aujourd’hui pour les 2 milliards de musulmans qui vivent sur la planète, ce sacrifice d’autant de bêtes le même jour pose question. En effet, dans des sociétés où les conditions d’abattage varient selon les pays, certains penseurs comme Tariq Ramadan estiment que ce sacrifice peut être substitué par un don financier à destination des plus démunis. D'ailleurs, la tradition veut que le chef de famille partage le sacrifice du mouton en trois parties distinctes : une part pour sa famille, une autre pour ses voisins et le reste pour les plus démunis.

En testant les fidèles musulmans, cette fête est également une occasion de partage, valeur importante de l'Islam puisque l'aumône arrive en troisième position des 5 piliers de la religion musulmane.

Suivez la page Femmes
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!