Les fans peuvent rallumer leur sabre : la résistance lutte contre une attaque de l’empire. Du générique qui défile dans l’espace à la musique, tous les codes qui ont fait le succès de la tragédie inter galactique sont respectés. Sans trahir de secrets, on redécouvre les personnages emblématiques que sont Luke Skywalker dont Mark Hamill enfile de nouveau le costume et la princesse Leia que Carrie Fisher a eu le temps d’interpréter avant sa disparition l’an passé.

À une réussite totale tu t’attendras

On retrouve aussi du grand spectacle avec son lot de suspens et d’effets spéciaux impressionnants.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Musique

Avec en plus un sens de l’humour qui vient mettre un peu de légèreté dans ces luttes sans fin entre le bien et le mal, l’empire et les rebelles.Les premiers avis des journalistes ont rapidement fait irruption sur le réseau social Twitter.

Les adjectifs parlent d’eux même « différent, passionnant et surprenant, émotions de moments incroyables » Germain Lussier de Gizmodo va jusqu’à affirmer qu’il « en tremble encore ».

De patience, tu t’armeras

2 h 30, ça, c’est du long métrage ! Disons que le film met pas mal de temps à démarrer : c’est la volonté d’assurer une transition entre les générations pour prolonger l’histoire.

Un parallèle habile de l’apprentissage de Rey, la toute fraîche recrue de Luke et celui de Kyro Ren, l’espoir de forces obscures du Premier ordre, la nécessité de planter l’action et le décor font que le récit est un tantinet trop lent, mais aucunement rébarbatif. Cet épisode est touffu, c’est celui du passage de relais, il fallait réussir à imposer les nouveaux méchants et les héros en devenir. Déjà deux ans que « le réveil de la Force » apaise l’attente de Star Wars VIII alors oui l’introduction lambine un peu, mais elle fonctionne redoutablement bien, bref ce deuxième volet est opulent.

Une cinquantaine de minutes plus tard, les personnages se retrouvent, et vous voici propulsé !

Des scènes d’action, tu t’étonneras

Attention les yeux : le réalisateur Rian Johnson a réussi un sans-faute grâce à une alchimie savamment dosée de scènes de combat spatial, de corps à corps magnifiques, et la découverte de nouvelles créatures.

Dans l’espace, bombardiers, vaisseaux ou chasseurs nous livrent du très grand spectacle. Elles sont aussi intenses que les courses-poursuites des scènes finales du « Retour du Jedi » (1983), en bien plus évolué.

Rey, Kylo Ren et Luke Skywalker sont impliqués dans des combats rapprochés surexcitants au sabre laser d’une esthétique à couper le souffle.

Toutes ces scènes de Cinéma trépidantes auraient ou alourdir le film, mais il n’en est rien grâce à la présence de nouvelles créatures amusantes, merveilleuses voir irrésistible comme l’oiseau-doudou Porg qui allège l’homosphère.

Nouveaux liens de famille tu découvriras

Je suis ton... allez, vous connaissez tous la fameuse tirade de Dark Vador. Et bien vous ne serez pas à court de surprises (qu’est-ce qui celui qui unit ou désunit Luke Skywalker, Rey, Kylo Ren et la Princesse Leia ?).

Parce que la saga est une histoire de famille et encore plus si vous avez suivi les épisodes précédents, vous avez peut-être déjà soupçonné des secrets [VIDEO]qui peuvent se révéler trompeurs au bout du compte au profit de nouvelles confidences, l’apparition d’un personnage emblématique de la première trilogie, des connexions mentales et bien évidemment des histoires d’amour inédites.

Allez le voir, car quoi qu’en disent les fans, un certain chapitre de Star Wars est en train de se refermer définitivement. Pas d’inquiétude, vous aurez l’occasion de retrouver l’univers de Jedi, les Skywalker ne sont pas les seuls habitants de la galaxie.