2

L'association "Les vikings an 911", qui a ouvert un grand parc historique consacré à l'histoire normande - Ornavik - veut maintenant aller plus loin. Un centre d'interprétation #viking est actuellement à l'étude et devrait voir le jour, pour continuer de proposer une expérience ludique et participative aux curieux attirés par cette époque.

Des objets exposés qu'on pourra toucher

Un centre d'interprétation, c'est un musée qui vit et qui partage. Peu connus en France, ils sont monnaie courante chez les anglosaxons. Priorité est donnée à l'expérience, aux émotions, aux sensations. Pour son fondateur, Christian Sebire, "il n'y a pas de centre d'interprétation Viking en Europe". Plus que faire voir,il s'agit de faire comprendre par le ressenti.

Ainsi, ce centre d'interprétation Viking racontera l''histoire des vikings, "mais les gens pourront toucher les objets exposés, les prendre, se rendre compte du poids" (12 000 visiteurs sur la saison d'ouverture).

Le viking est à la mode. Pour compléter l'expérience, se mettre dans l'ambiance, il y a la série Vikings : Connue pour ses documentaires, History Channel a surpris le public en lançant sa première série à grand budget (40 millions de dollars pour la première saison) en 2013, Vikings [VIDEO].

Modernité et histoire de la Normandie

Le futur centre d'interprétation devrait être construit à l'entrée du parc Ornavik actuel, et lui servir aussi de bâtiment d'accueil pour ses visiteurs. "Sans certitude, il devrait faire environ 1 000 m2, plutôt de style contemporain, en métal et en verre, pour contraster avec le parc Ornavik". Un couloir devrait relier le bâtiment au portail d'entrée dans le parc, "ce serait comme un voyage dans le temps, avec des vidéos projetées à 180 degré,de 2 021 à 911, montrant les personnages et les moments importants" indique Christian Sebire.

Actuellement dans les mains d'un cabinet d'étude, la réponse sur la faisabilité du projet sera donnée en juin 2018. Coût de l'investissement : 4,5 millions d'euros, financé pour moitié par les collectivités territoriales. L'association recherche aussi des sponsors, "365 entreprises qui s'engageraient pour donner 1 euro par jour durant 4 ans, ce qui fera 1,2 million d'euros, pour compléter le budget !".

L'histoire Normande est très riche, et va au delà de l'horizon trop souvent indépassable du débarquement et de la seconde guerre mondiale, comme avec la célébration de l'appel du général De Gaulle la commémoration du débarquement en Normandie, contrairement à ce qui avait été fait sous la présidence de François Hollande, lequel avait réussi à faire venir simultanément les dirigeants allemand, canadien, russe, anglais et ukrainien. Son présent l'est aussi, avec le rappeur Orelsan, qui a sorti son dernier album cette année : le retour sur le devant de la scène du rappeur normand Orelsan [VIDEO], et qui sera à l'affiche du prochain festival de Beauregard, programmé en juillet 2018 à Hérouville Saint Clair, la commune où est implanté le parc Ornavik.

En attendant, il y a le parc Ornavik à visiter !

Ce futur centre d'interprétation devrait permettre de développer l'offre actuelle, en proposant par exemple des séjours sur place, en mode de vie Viking : "J'imagine proposer par exemple aux visiteurs un week-end ou une semaine coupé du monde, sans téléphone ni internet, consacré à la plantation, à l'ébénisterie, ou au choix de chacun, à tout autre activité possible sur le site d'Ornavik, habillé en Normand, sous tente ou maison VIking".

En attendant, il faut venir le voir de près, ce parc.

Un vrai voyage dans le temps vous y attend, une bulle d'oxygène, où les bénévoles, habillés en tenue d'époque, vous expliquent tranquillement se qu'ils font, et vous font découvrir leur passion pour l'histoire normande. Ils sont forgerons, jardiniers, menuisiers, bijoutiers, charpentiers, maçons, et ont tous appris à travailler sans outils modernes.

Vous pourrez visiter un campement Viking, une maison et une ferme carolingienne, un jardin de plantes médicinales, et découvrir les projets en cours comme la construction de l'église ou la motte castrale. Garantie de sérieux, le site s'appuie, pour les éléments historiques, sur le musée de vieux la romaine, situé à quelques kilomètres de là. Pour les curieux, deux sites à visiter, sans hésiter. #normandie #festival beauregard