Alors qu’on attend tous le prochain chef-d’oeuvre de #Steven Spielberg, Ready Player One [VIDEO], le célèbre réalisateur a profité d’une interview durant sa tournée de promotion pour son dernier film pour parler de la révolution des plateformes de vidéo en streaming. #Netflix, Amazon ou encore Hulu commencent à s’imposer dans le monde entier, et bouleversent totalement nos habitudes de consommation audiovisuelle. Steven Spielberg, s’il n’est pas totalement contre ces plateformes, s’est avoué déçu du monopole qu’elles peuvent avoir sur certains petits films, les empêchant ainsi d’accéder aux salles obscures. Selon lui, les films Netflix ne devraient tout simplement pas concourir aux Oscars [VIDEO], la plus prestigieuse cérémonie du monde du #Cinéma.

Spielberg est opposé à la nomination de films Netflix aux Oscars

Dans cette interview, Steven Spielberg [VIDEO] compare ces nouvelles plateformes à l’arrivée de la télévision dans les années 1950, qui avait, de la même manière qu’aujourd’hui, éloignée les gens des salles de cinéma pour rester tranquillement à la maison devant leur écran.

Pour lui, le succès de ces plateformes de vidéo en streaming est lié à la décision d’Hollywood d’avoir constamment privilégié les blockbusters qui marcheront bien en salle au détriment des petits films qui ne trouvent aujourd’hui que Netflix et compagnie pour leur diffusion. Ainsi, ces petits films, malgré leurs qualités intrinsèques, sont prévus pour les petits écrans et deviennent ainsi des téléfilms. Ces derniers ne sont donc pas adaptés pour les Oscars, qui récompensent le Cinéma.

Cependant, leur sortie limitée en salle leur permet malgré tout de concourir pour la prestigieuse statuette, un non-sens selon Steven Spielberg.

Une sortie en salles obligatoire pour les Oscars

C’est l’une des spécificités de cette cérémonie américaine. Pour pouvoir concourir aux Oscars, un film doit être diffusé pendant une durée d’au moins 7 jours (d’affilée) dans une salle de cinéma l’année qui précède la cérémonie. Pour pallier à cette contrainte, les petits films qui sortent sur Netflix, ou une autre plateforme, se démènent pour obtenir une sortie limitée en salle, leur offrant alors le droit d’être nominé aux Oscars. Cette année, ce fut le cas pour le documentaire signée Netflix « Icare », qui a notamment remporté la statuette du Meilleur Documentaire.

Une chose est sure, les plateformes de vidéo en streaming changent définitivement la donne.