#George Lucas, le célèbre créateur de Star Wars [VIDEO], avait il y a bien longtemps eu l’idée de réaliser les épisodes 7, 8 et 9 lui-même, après avoir conclu la prélogie. Finalement, après le succès en demi-teinte des épisodes 1, 2 et 3, le cinéaste avait abandonné l’idée, et avait préféré vendre la licence à Disney pour la modique somme de 4 milliards de dollars. En revanche, le créateur de la saga intergalactique avait imaginé un tout autre scénario que celui qu’on a pu voir dans les derniers épisodes. Mark Hamill, l’interprète de Luke Skywalker, a révélé ce qu’il savait de l’idée originelle de George Lucas pour la nouvelle trilogie.

« George n’aurait pas tué Luke avant la toute fin de l’Épisode 9 »

Selon l’acteur qui incarne Luke Skywalker, Mark Hamill, George Lucas n’aurait pas envisagé de tuer Luke avant la fin de l’Épisode 9 [VIDEO].

Par ailleurs, l’acteur affirme que le cinéaste aurait abordé un tout autre sujet dans cette nouvelle trilogie, notamment l’apprentissage de la Force à Leia. Ce thème, totalement exclu du dernier épisode en date, était pourtant déjà évoqué dans la trilogie originale de #Star Wars. Luke aurait ainsi dû enseigner la Force à Leia, qui aurait pris la relève à la fin de l’Épisode 9, alors que Luke aurait dû mourir.

Finalement, si on met de coté la scène plutôt ridicule de Leia qui flotte dans l’espace pour rejoindre le vaisseau de la Résistance dans Les Derniers Jedi, ce thème n’est tout simplement pas évoqué dans la nouvelle trilogie. De plus, l’actrice Carrie Fisher étant décédée, elle n’apparaîtra tout simplement pas dans le prochain épisode, même reconstitué en 3D.

De plus, le scénario a bien changé alors que Luke Skywalker trépasse à la fin de l’Épisode 8, et non pas de l’Épisode 9 comme le prévoyait originellement Lucas.

La nouvelle trilogie est « une course de relais »

Alors que Lucas avait dans ses tiroirs un script d’une douzaine de pages pour une nouvelle trilogie, la vente de la franchise à Disney a laissé libre le géant du divertissement d’exploiter Star Wars comme il l’entendait. Pour Mark Hamill, la nouvelle trilogie n’a pas vraiment d’arc scénaristique global. L’acteur la compare même à une « course de relais », ou chaque réalisateur se passe le relai avant de partir et de faire avec les éléments que le précédent avait inclus au scénario. Selon l’interprète de Luke Skywalker, Star Wars est ainsi devenu « un être vivant » qui évolue radicalement entre chaque épisode. « La personne en charge du projet se doit de jouer avec ces figurines à taille humaine que nous sommes. » #Cinéma