Publicité
Publicité

Rien ne vaut pour faire un bon succès populaire, qu’un bon retour dans le temps. Il est alors possible de faire jouer la nostalgie à grands coups, de « c’était mieux avant, ou tout allait bien, et surtout on était jeune ». L’avantage pour un film, c’est de retrouver dans les salles, les moins jeunes, qui vont entraîner les autres pour leur montrer qu’à l’époque, les gens savaient et qu’ils écoutaient de la vraie musique.

Le plus difficile en fait, c’est de retrouver un événement, un objet, un personnage, ou mieux encore, une musique qui résume l’air du temps et apparaît très « consensuelle ». C’est tout cela, que Michaël Youn et Matt Alexander ont retrouvé dans le morceau de 1993, « Je danse le Mia » du groupe Marseillais IAM.

IAM, le groupe marseillais de référence

Tout le monde connaît le morceau et nous avons encore en tête, le clip où nous découvrions de jeunes gens au nom tiré de l’Egypte antique, comme Khéops, Imhotep, Kephren et bien sûr Shurik’n et Akhénaton.

Publicité

Le hip-hop français était en train de gagner ses lettres de noblesse. Certes, le morceau n’est pas le plus révélateur de l’univers du groupe, mais il fera le bonheur des boîtes de nuit et va certainement faire la bonne affaire pour ce prochain film.

Nous retrouverons dans le rôle principal, Rayane Bensetti. Celui-ci poursuit son ascension, après avoir, brillamment dansé avec Denitsa Ikonomova, il enchaîne les apparitions au Cinéma et à la télévision. Bien sûr, il jouera un rôle de jeune Marseillais dans les années 90, mais comme au niveau du scénario, nos deux acolytes n’ont peur de rien, ils téléportent leur héros en 2019…rien que ça

Un scénario classique pour un choc de génération dans le monde du rap

On l’a bien compris, on ne fait pas dans la dentelle.

Publicité

Il est facile d’imaginer la suite d’anachronismes et le choc de génération que cela va générer. On peut, être sûr qu’à la fin, tout le monde sera content. Nous n’attendons pas plus du duo de scénaristes, car si l’on ne présente plus Michaël Youn, il faut tout de même rappeler, que Matt Alexander, est le scénariste entre autres de « Le Boulet », « Double Zéro », « Les Gorilles ». Nous noterons autour de ce projet la présence de Fabien Fragione et Kader Djelti, d’UAF,.

Evidemment ce sera aussi l’occasion de retrouver dans cette aventure, des rappeurs d’aujourd’hui, parmi lesquels Jul et Naps, qui sont annoncés au casting.

On ne sait pas si cela va vous rassurer, mais tout ce joli petit monde insiste pour préciser, qu’Akhenaton, figure emblématique du groupe marseillais, supervisera la totalité du projet. Rien ne vaut une bonne caution, un peu comme si on redoutait une réaction, disons « épidermique » des puristes.

Publicité