Voilà une affaire qui intrigue en France et plus particulièrement en Picardie. En effet, il semblerait qu'un "serial coupeur" sévisse dans la région. Depuis plusieurs jours, l'inquiétude grandit dans la région et il faut dire qu'il y a de quoi prendre peur tant les actes sordides de cette personne interrogent. De plus en plus de poneys et chevaux sont retrouvées mort avec une oreille coupée.

Dernier exemple en date ? Pas plus tard que dimanche dernier (Ndlr le 17 Mai dernier), un poney de Berny-en-Santerre, près de la gare TGV Haute-Picardie, dans la Somme, sont retrouvés morts. Néanmoins, si la mort de ces derniers intrigue, ce qui devient inquiétant c'est que les Animaux ont une oreille coupée.

Cet acte tout aussi effroyable qu'incompréhensible n'est pas le premier dans la région. À l'heure où l'on écrit cet article, personne n'a été interpellé ou interrogé par la police. On vous donne les dernières informations sur ces événements.

Les chevaux égorgés dans un pâturage

Comme on le disait un peu plus haut, ce n'est pas la première fois qu'un tel événement a lieu dans la région. Trois jours avant le dernier événement en date, c'est une jument pensionnaire du même établissement qui avait été retrouvée morte. La propriétaire avait pris le temps de contacter les forces de l'ordre, l'acte est visiblement délibéré puisqu'une partie de la clôture avait été détruite et une plainte a été déposée.

L'affaire commence alors à faire grand bruit et on s'aperçoit qu'il ne s'agit pas d'actes isolés. En effet, dans la nuit du 22 au 23 avril, un scénario ressemblant de très près à celui que nous avons évoqué plus haut ressurgit. Une pouliche a été retrouvée morte dans les mêmes conditions à Quierzy, entre Compiègne et Laon, dans l’Aisne.

Les informations relayées par le journal 20 Minutes, font froid dans le dos et le mystère reste entier dans cette affaire qui commence à prendre de grandes proportions.

La Picardie n'est pas la seule région de France touchée

Lorsque des affaires sont ouvertes, il n'est pas rare que les parquets échangent les uns avec les autres pour mettre en corrélation des investigations qui se ressemblent.

Les journalistes de 20 Minutes, ont contacté le parquet de Picardie confirmant que des échanges allaient être faits. Il semblerait également que le département ne soit pas le seul frappé et que d'autres fassent les frais d'un individu ou plusieurs qui tuent des chevaux. À ce stade de l'enquête, il est bien difficile de trouver et de comprendre les horreurs commises par l'individu.

L'an dernier dans d'autres départements de France, les mêmes cas de figures avaient été retrouvés dans d'autres départements. En février, c’était au tour d’un cheval du lycée agricole de Château-Salins, en Moselle et d’un autre en Vendée par exemple. Aujourd'hui, aucun(e) suspect(e) n'a été interpellé(e) et il semblerait que les forces de l'ordre n'aient pas de piste privilégiée.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!