L'été touche à sa fin et les derniers rayons de soleil sont pris d'assaut par les vacanciers. Si beaucoup de Français profitent de la plage avec sérénité avant de reprendre le chemin du travail, certains ou plutôt certaines vont se rappeler de cette fin d'été. En effet, ce jeudi 20 août, les vacancières de la plage de Sainte-Marie-la-Mer dans les Pyrénées-Orientales ont été interpellées par des gendarmes leur demandant de se rhabiller alors qu'elles bronzaient seins nus.

Les gendarmes appelés par une famille

Les faits ont été partagés par France 3 Occitanie ce lundi 24 août et ont choqué ses lecteurs.

Selon le journal local qui a interviewé une témoin qui était sur la plage, deux gendarmes, un homme et une femme, se promenaient sur la plage et ont parlé à une plagiste. Cette dame "d'une soixantaine d'années" faisaient du bronzage seins nus. C'est donc la raison de sa conversation avec les gendarmes, qui lui ont demandés de remettre le haut de son maillot de bain. Ainsi, la témoin décrit que les deux représentants des forces de l'ordre se sont dirigés vers d'autres Femmes, afin de leur demander la même chose, cacher leur poitrine.

La témoin interviewée par France 3 Occitanie, a déclaré être "choquée" et a donc décidé de parler. Elle est allée voir les gendarmes pour leur demander en quoi bronzer sans haut de maillot de bain était "une atteinte à la pudeur".

C'est alors que les gendarmes lui auraient demandé "de circuler" et auraient quitté la plage après son intervention. Selon le journal, les policiers auraient été appelés par des parents dont les enfants auraient été dérangés de voir des seins nus en public. C'est alors que les gendarmes se seraient mis en execution pour rhabiller les femmes de la plage.

La loi n'interdit pas le topless sur la plage

Selon la loi française, il n'est pas interdit d'exposer sa poitrine au soleil ou de se baigner seins nus dans la mer. La portée des seins nus ne rentre pas dans le délit d'exhibition sexuelle de l'article 222-32 du Code pénal. Quelques plages de France ont un arrêté municipal qui interdit la pratique du topless, comme Paris-Plages, mais ce n'est pas le cas pour la plage de Sainte-Marie-la-mer.

Si aucun signal ne montre explicitement l'interdiction de seins nus sur la plage, les vacancières sont autorisées à exhiber leur poitrine comme bon leur semble ! Cette nouvelle n'a pas plu aux réseaux sociaux, et a provoqué un tollé. Plusieurs commentaires négatifs critiquant l'action des gendarmes ont été partagés sur la Toile. Plusieurs personnalités publiques ont d'ailleurs commenté les faits comme le maire de Nice, David Lisnard qui a écrit sur son compte Twitter : "Nous y voilà. La pudibonderie régressive. Qui a bien pu appeler la gendarmerie pour faire rhabiller des femmes seins nus sur une plage de #SainteMarieLamer ? Comment une telle demande a-t-elle pu être exécutée par les représentants de l’autorité de l’Etat ?"

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!