Alors qu'un silure géant de plus de 2 mètres vient d'être pêché dans la Seine la semaine dernière, il s'agit cette fois-ci d'un poisson-mordeur qui sévit dans la Méditerranée. Les attaques se multiplient et se ressemblent de plus en plus. De nombreux baigneurs en vacances dans le Sud-est du pays racontent avoir été mordus par des poissons dans l’eau. D’après les informations dont on dispose à ce jour, les faits concerneraient les plages des Alpes-Maritimes et du Var. À l’origine de ces morsures, un poisson un tantinet gourmand qui a déjà mordu plusieurs jambes de plaisanciers. Jusqu’ici rien de bien plus ordinaire pour la période, les humains gardent souvent de jolies traces en souvenirs de morsures de méduses ou de piqures d’oursins.

Mais qui se cache cet été derrière ces morsures à répétition ?

Balistes, oblades ou sars ?

Près de Saint-Raphaël, les autorités estiment que le coupable serait le baliste, un poisson de plus de 30 centimètres aux dents bien faites. Interrogé par les journalistes de RMC, Pierre Gilles qui travaille au musée océanographique de Monaco liste en réalité plusieurs suspects potentiels responsables de ces nombreuses morsures : ‘Les baigneurs peuvent être attaqués par des balistes, ou encore mordillés par des sars ou des oblades. Cela fait partie des désagréments qui sont causés par la faune marine lorsqu’on pénètre dans son habitat. On est chez eux’.

Le sar a changé radicalement de comportement

Mais il pourrait s’agir cette année d’un autre poisson qui vit dans la Méditerranée.

Selon les spécialistes, cette espèce s’appellerait le sar commun, un poisson d’ordinaire inoffensif, qui aurait complètement changé de comportement. Une nouvelle inquiétante lorsqu’on sait qu’avec ses dents solides, le sar commun peut briser une coquille de moule. Mais quelle mouche l’a piqué pour que ce gentil poisson décide soudainement de s’attaquer aux pauvres petits pieds des touristes de la Côte d’Azur ?

Selon certains chercheurs, il ne supporterait simplement pas la présence des Hommes dans ses eaux. Également en cause, le réchauffement climatique qui ne cesse d’être au coeur de l’actualité de notre planète ces derniers mois. Bref, autant de facteurs de stress pour ces poissons qui voient leur habitat naturel se modifier, contre leur gré.

Mais alors que faire pour éviter de se faire piquer par le sar ? On sait que ce poisson est attiré par les peaux mortes, les valises et même l’odeur du sang. Donc si vous êtes concernés par ces petits problèmes du quotidien, restez bien sur votre serviette si vous espérez éviter la morsure.

Des morsures pour l'instant sans gravité

En tout cas, une piqûre d’un tel animal n’est pas dangereuse en soi mise à part des blessures superficielles qu’il faudra naturellement bien désinfecter. Rassurez-vous, si vous êtes victimes de morsures, les secouristes présents sur les plages vous indiqueront à la démarche à suivre afin de bien vous protéger. Pour les plus chatouilleux d’entre vous, vous n’aurez que quelques hésitations la prochaine fois qu’il faudra remettre les pieds à l’eau.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!