En novembre 2015, pressé par Paris de faire de même, Berlin a finalement déclaré qu'il allait déployer des soldats pour soutenir la coalition internationale en Irak et en Syrie, ce qui lui a valu une démultiplication des tentatives d'attentats sur son sol. Ainsi, l'#Allemagne en recense 4 depuis l'année dernière. Le plus grave, qui a fait le plus de victimes, est bien évidemment celui de Berlin en décembre 2016.

3 tentatives d'attentat limitées

Depuis la fin de l'année 2015, le pays connaît un essor de sa mouvance djihadiste. De sorte que les services de renseignement intérieurs estiment à 10 000 le nombres d'islamistes radicaux présents en Allemagne.

Parmi ces 10 000 islamistes radicaux, 1600 seraient soupçonnés de liens avec le terrorisme. En 2016, un meurtre avait eu lieu à Hambourg, immédiatement revendiqué par l'#Etat Islamique. On compte aussi l'explosion d'une bombe, qui avait fait 15 blessés mais pas de mort. De plus, une tentative d'attentat à la hache avait été commise dans un train, faisant 5 blessés. Bref, à ce rythme, l'Allemagne rejoindra bientôt la France sur le podium des pays européens les plus touchés par le terrorisme, ou ne serait-ce que par les tentatives d'attentats.