La littérature étant un pan de l'éducation en Afrique et dans le monde, son utilité reste des plus appropriées vis à vis de sa diversité et de son étalage dans l'intelligentsia mondiale. Découvrir et se découvrir à travers la lecture est un mode de vie commun qu'on tous les citoyens du monde, c'est pourquoi le livre tiens une grande place dans toute éducation. Au Cameroun, les Livres au programme dans le système éducatif relatif à chaque catégorie d'apprentissage ( primaire, secondaire, enseignement supérieur entre autres) se voient depuis quelques années se trouver un nouveau dynamisme en se réorganisation systématiquement.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

De ce fait, dans les années précédentes, la littérature occidentale s'était vue prendre un ascendant dans les programmes des élèves et étudiants tout en écartant les auteurs locaux dans la mise en place du secteur de l'édition.

Face à cette grande déconfiture, certains pays et dirigeants ont décidés de mettre en valeur leurs écrivains et auteurs dans de nombreux secteurs (autant pédagogiques que divertissants) dans le but de prévenir culturellement la jeunesse sur son identité et ses préceptes d'ajustement stratégique et d'apprentissage.

Le premier ministre camerounais son excellence Philemon Yang dans sa phase de pouvoir permettre à chaque enfant et citoyen de son pays de se rapprocher diamétralement de leur environnement a adopté un décret portant sur la réorganisation de la Commission Nationale d'agrément des manuels scolaires qui à été signé pour le grand bonheur des parents et de l'ensemble de la communauté éducative.

Le livre devient de plus en plus indispensable pour les communautés africaines

En effet, dès le mois de Septembre 2018, un seul livre par matière sera désormais utilisé sur toute l'étendue du territoire camerounais comme dans les années 1980-1990.

Bien plus encore, le dit livre aura une durée au programme de 6 ans renouvelable, de quoi permettre aux plus jeunes de l'utiliser après leurs prédécesseurs. Une autre disposition de cette circulaire N°002 du Premier Ministre du 23 Novembre 2017, consacre désormais dès l'an prochain la gratuité des manuels scolaires dans les écoles primaires publiques notamment pour les matières que sont : Le Français, l'Anglais, les Maths, l'Éducation à la citoyenneté, l'Informatique et finalement des abattements fiscaux pour les opérateurs engagés dans la production locale de livres et manuels scolaires.

Le Cameroun ne pourrait que se sentir honoré de pouvoir enfin avoir des manuels appropriés et conventionnels sans avoir une multitude de livres dont l'utilité restait à désirer. On avait par exemple pour une même matière plus de 5 livres étant tous utilisés au choix de chaque établissement, ce qui rendait son utilisation quasi impossible ou perturbante. Le Premier Ministre Philemon Yang ouvre ainsi une nouvelle ère dans l'achat et la distribution des manuels scolaires au Cameroun.