Donald Trump a le vent en poupe. En effet, mardi, le Sénat a fait passer une réforme du code fiscal américain voulue par le président des Etats-Unis. Une loi passée par 51 votes pour contre 48 votes contre et qui place Trump dans une position idéale, lui qui tient du même coup l'une de ses grandes promesses de campagne. Le Sénat a approuvé la facture fiscale de 1,5 milliard de dollars, qui comprend des allégements fiscaux permanents pour les sociétés et des réductions d'impôt temporaires pour les particuliers. Une fois promulguée, cette loi représentera les changements les plus radicaux au code des impôts américain depuis plus de trente ans.

Le vote s'est effectué sans surprise, puisque tous les Républicains ont voté pour, tandis que tous les Démocrates ont voté contre. Le sénateur de l'Arizona, John McCain, qui subit un traitement contre le cancer du cerveau, était le seul membre à s'être absenté pour le vote. Jusqu'où bout, le camp démocrate a tenté de faire échouer le vote, appelant les Républicains à renoncer à un projet de loi qui, selon eux, profite de manière disproportionnée aux riches et aux entreprises. Il est désormais trop tard, puisque la loi doit passer ce mercredi devant la Chambre des représentants pour son examen final.

Donald Trump favorise-t-il les plus riches ?

Le projet de loi abaisse le taux d'imposition des particuliers de 39,6% à 37% et ramène le taux d'imposition des sociétés à 21%, une chute spectaculaire par rapport à son taux actuel de 35%.

Top vidéos du jour

Des mesures et un vote remporté célébrés par les Républicains lors d'une conférence de presse où le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a riposté aux critiques selon lesquelles la réforme fiscale était impopulaire parmi le public. « Si nous ne pouvons pas vendre cela au peuple américain, nous devrions nous tourner vers une autre ligne de travail », a déclaré McConnell. Le vote du Sénat est intervenu quelques heures après que les républicains de la Chambre aient voté le projet de loi d'impôts par un vote de 227 voix contre 203, avec 12 républicains votant contre le plan et aucun démocrate ne le soutenant. La Chambre sera néanmoins obligée de voter à nouveau sur la législation mercredi, après avoir découvert que le projet de loi qu'ils ont adopté était en deçà des règles nécessaires pour que les républicains du Sénat l'adoptent à la majorité simple.

Donald Trump aux anges

Malgré le retard, le Congrès devrait être en mesure d'envoyer la loi sur le bureau de Donald Trump à temps pour livrer ce qu'il a qualifié de « gros, beau cadeau de Noël » pour la nation.

Le projet de loi ne modifie pas seulement la politique fiscale des États-Unis. Il contient également des dispositions pour permettre le forage pétrolier dans le refuge national de la faune arctique de l'Alaska, et éliminerait le mandat individuel de la loi sur les soins abordables, qui oblige les Américains à acheter une assurance maladie ou payer une pénalité. Des mesures « cachées » qui participent à rendent cette loi impopulaire aux yeux du public. Selon un sondage réalisé par CNN, 55% des sondés y sont défavorables. Sur Twitter, Donald Trump a assuré le service après-vente de sa loi en lançant ce message : « Félicitations à Paul Ryan, à Kevin McCarthy, à Kevin Brady, à Steve Scalise, à Cathy McMorris Rodgers et à tous les grands républicains de la Chambre qui ont voté en faveur de la réduction de vos impôts ! ». Gêné durant de nombreux mois sur différents processus législatifs, Donald Trump est enfin parvenu à faire passer l'un de ses grands projets. Un projet dont les effets vont être scrutés attentivement par les citoyens américains.