Ce vendredi à 9 heures (heure locale) l'alerte a été donnée par l'université elle-même dans deux tweets, annonçant par la même occasion la mort de deux personnes, étrangères à l'université et qu'il ne s'agissait pas d'étudiants. La police de la ville parle d'un "homme noir âgé de 19 ans, mesurant 1,80 mètre, probablement armé et dangereux". L'université indique par la même occasion dans un tweet officiel que le tireur est toujours en liberté et que la police recommande aux étudiants de rester à l'abri, bouclant tout le campus de Central Michigan.

La police pencherait vers le drame conjugal plutôt que la tuerie de masse, semblable à celle qu'a connu Parkland deux semaines plus tôt, mais qui fait également écho à la tuerie de l'école primaire de Sandy Hook dans le Connecticut en décembre 2012.

Cette fusillade, lors de laquelle le tueur a utilisé un fusil d'assaut, a relancé le débat sur les réglementations entourant le droit de posséder des armes. Pour Wayne LaPierre « Le seul moyen d'arrêter un méchant avec une arme, c'est un gentil avec une arme ».

De la tuerie de Parkland à la fusillade au Central Michigan : 2 semaines

17 personnes ont disparu à Parkland le 14 février dernier sous les balles d'un ancien élève. Donald Trump [VIDEO] n'avait pas manqué de déclarer que le devoir de tout bon citoyen américain aurait été de foncer dans l'école pour s'attaquer au meurtrier [VIDEO], quitte à armer les professeurs. 18 fusillades dans des écoles depuis 2018 aux États-Unis, c'est le constat, Obama parlait de "routine" pour les fusillades meurtrières. «Nous sommes devenus insensibles à ce genre de fusillades, et je pense que cela continuera […] À chaque fois qu'on tire dans une école, on réagit de manière viscérale. Mais au fond, je ne pense pas que la société n'aborde la question des fusillades plus sérieusement qu'avant, et c'est un tort.», avoue un agent du FBI.

Certains chiffres restent en travers de la gorge, on ne peut le nier. Au Texas, on peut se balader avec son arme de poing à la ceinture). Avec la Foride, les deux états occupent la première place des secteurs les plus touchés par des fusillades dans des écoles. Depuis 2013, 30 fusillades ont eu lieu au Texas, et 20 en Floride.

De nombreuses contestations commencent à monter aux États-Unis, et le lobby des armes, la NRA, est abandonné par de plus en plus de sociétés... du moins c'est ce que l'on croit. Comme après chaque tuerie de masse, le débat sur le "droit du port d'arme" resurgit, mais toujours dans l'ombre de l'ogre qu'est la National Rifle Association, le puissant lobby des armes aux États-Unis.