Résultat mitigé pour Donald Trump au terme des élections de mi-mandat. Au terme du scrutin de mardi, les Démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des représentants. Une victoire capitale qui permettra au parti de bloquer une grande partie du programme de Donald Trump et de multiplier les enquêtes sur les actions du président américain et de son entourage. Mais dans le même temps, les Républicains ont réussi à conserver le contrôle du Sénat.

Publicité
Publicité

Les Démocrates devaient renverser 23 sièges pour prendre le contrôle de la Chambre des représentants. Mercredi matin, le cap des 218 sièges nécessaires à la reconquête du siège devant les Républicains a été passé. "Grâce à vous, demain sera un jour nouveau aux États-Unis", a lancé Nancy Pelosi, dirigeante démocrate de la Chambre des députés. Des Démocrates très heureux de reprendre le contrôle de la Chambre des représentants après huit années de contrôle des Républicains.

Publicité

Donald Trump pourrait faire face à des enquêtes

Malgré tout, des motifs de satisfaction sont bien au rendez-vous pour Donald Trump. Les Républicains ont donc gardé le contrôle du Sénat, tout en augmentant leur nombre de sièges dans cette assemblée. Les poids lourds du camp républicain ont réussi à s'imposer mardi, à l'image de Ted Cruz, vainqueur de justesse au Texas face à Beto O'Rourke, symbole de la nouvelle vague de dirigeants démocrates.

Cette majorité au Sénat permettra à Trump de continuer à nommer des juges et donc à remanier la branche judiciaire américaine à son bon vouloir. Elle permet surtout au président américain de ne pas faire face à une opposition législative entièrement démocrate. Pour les deux prochaines années de son mandat, Donald Trump est donc forcée de cohabiter, mais il s'agit là d'une cohabitation modérée.

Les Démocrates se cherchent un candidat pour défier Trump

Du côté des Gouverneurs, les Démocrates ont réussi à mettre la main sur plusieurs postes tenus par des Républicains.

Malgré une défaite en Floride, le camp progressiste peut se targuer d'avoir emporté la mise au Texas, au cours d'une bataille très serrée, comme ce fût le cas dans beaucoup d’États.

D'ailleurs, du côté des Démocrates, cette élection de mi-mandat était un premier test pour certains en vue de la présidentielle de 2020. Le parti espère en effet présenter un candidat crédible face à Donald Trump lors de cette échéance capitale, alors que le président américain, heureux des résultats obtenus, espère bien être réélu.

Publicité

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite