Le président Paul Biya vient de prêter serment à l'Assemblée nationale devant tous les officiels, les invités et certains membres du gouvernement. La journée du 6 novembre 2018 a donc été déclarée fériée et chômée par le chef de l'État, sur toute l'étendue du territoire. Cette décision est prévue selon la loi N°73/5 du 7 décembre 1973, fixant le régime des fêtes légales.

En outre, il est 11 heures, lorsque ce dernier fait son entrée au sein du parlement accompagné de son épouse, Chantal Biya.

Publicité
Publicité

Après le discours inaugural du président de l'Assemblée nationale, Cavaye Djibril, le président a enfin pu prêter serment devant tout l'hémicycle. En évoquant la célèbre phrase en anglais, "I do so swear" (je le jure), son excellence Paul Biya a enfin pu lire son discours à la nation camerounaise. Commençant ce discours avec une pointe d'humour, le président va reconnaître que le septennat qui vient de s'écouler n'a pas du tout été un long fleuve tranquille.

Publicité

Conscient des enjeux pour la lutte contre les attaques des sécessionnistes dans les régions du NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest), il évoquera son plan pour l'accélération du processus de décentralisation en cours. Dans ce contexte, il va émettre ses actions sur les mesures à prendre afin d'élargir le champs de compétences des collectivités territoriales. Ceci ira dans le sens d'autonomiser certaines régions au vu de la décentralisation.

Le chef de l'État du Cameroun va également remercier les forces de maintien de l'ordre, et la collaboration des populations dans la lutte contre Boko Haram et les troubles dans les régions du NOSO.

Le Cameroun vers un nouveau septennat de Paul Biya

Ce 6 novembre 2018 est une commémoration double pour ce chef d'État nouvellement réélu. Président du RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais), il symbolise cette année le 36e anniversaire de son accession au pouvoir. De ce fait, la circulaire N°003/RDPC/CC/SG/ du 31 octobre 2018, relative à la célébration du 36e anniversaire de son accession à la magistrature suprême, a été commise par le RDPC.

Elle avait pour thème : "Célébrons la fête de la victoire de la force de l'expérience et du renouveau national". Sachant que le slogan du candidat du RDPC était : la force de l'expérience, il a pu être prononcé durant toute la campagne présidentielle. Dans cette circulaire, il est évoqué plusieurs aspects de ce nouveau septennat.

"Nous invitons les militantes, les militants, les amis, les sympathisants, ainsi que tous nos compatriotes de bonne volonté à faire de ce double événement un moment de célébration. Ce grand moment de célébration doit se faire sans commune mesure avec le passé, et ce sur l'ensemble du territoire national. Il s'agit d'une conjoncture unique au monde qui révèle mieux encore, l'exception Camerounaise dans le concert des nations", a-t-on pu lire dans une partie de la circulaire.

Publicité

Paul Biya, le nouveau souffle du renouveau camerounais

Bien connu pour ses sorties discrètes et peu médiatisées, le chef de l'État a tenu à donner une réception au Palais de l'Unité (résidence officielle) en ce jour de célébration. Les ambassadeurs, les membres du gouvernement, les membres de la société civile et même quelques hommes et femmes de médias y ont été tous conviés. Les festivités qui démarrent à 19 heures précises seront diffusées à la chaîne nationale CRTV.

Publicité

Durant les 7 ans à venir, il promet de renforcer le système de santé en ouvrant de nouveaux hôpitaux. Ceux-ci pourront ainsi parachever la finalisation du dispositif de sécurité sociale. Sur le plan économique, il promet de recourir à une économie moderne jouxtée par la création d'un secteur industriel performant.

Paul Biya va continuer en évoquant l'accès à la relance de la croissance économique, créatrice d'emploi pour la jeunesse, aidant facilement à accéder au pouvoir d'achat. La valorisation du patrimoine culturel, de la place de la femme, et la de la mise en valeur du domaine sportif et éducatif ne seront pas en reste. Paul Biya, à travers ses projets structurants promet un mandat pour l'innovation et celui d'un changement systémique, et moderne pour ses citoyens.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite