Mercredi 10 avril, une équipe internationale de scientifiques, dirigée par le français Florent Détroit, travaillant au Muséum d'Histoire Naturelle, annonce avoir fait une découverte incroyable aux Philippines : une nouvelle espèce humaine. Les premières estimations laissent à penser qu'elle aurait vécu entre cinquante mille et soixante-sept mille ans avant notre ère. Cette nouvelle espèce présenterait à la fois des caractéristiques anatomiques des anciennes espèces mais également des plus modernes.

Publicité
Publicité

L'homme de Callao : les paléontologues ont découvert treize fossiles

Lors d'une expédition scientifique sur une île au nord des Philippines, dans la grotte de Callao sur l'île de Luzon, des fossiles humains ont été découverts. L'équipe internationale a déclaré qu'ils appartenaient à une nouvelle espèce humaine, qu'ils ont dénommée "Homo luzonensis", et daterait d'il y a plus de cinquante mille ans.

Publicité

Cette découverte a été le fruit d'un long travail d'investigation qui a nécessité de nombreuses compétences. Grâce à des analyses 3D les scientifiques ont compris que les fossiles ne présentaient pas des caractéristiques connues aujourd'hui. L'équipe de chercheurs précise en effet que les fossiles présentaient à la fois des traits connus appartenant à d'autres espèces humaines, à savoir les os, qui auraient vécu avant l'homme de Callao, mais également des spécificités beaucoup plus modernes, notamment sur au niveau de la dentition.

A ce jour il reste encore difficile d'évaluer précisément quand auraient vécu ces hommes, mais les paléontologues estiment qu'ils auraient été sur terre entre soixante-sept mille et cent mille ans avant nous, et de manière certaine au moins cinquante mille ans. Ils ajoutent par ailleurs qu'au cours de cette période, cinq autres espèces humaines étaient présentes dans cette zone de l'Asie, et se seraient donc potentiellement rencontrées.

Ce que l'on sait actuellement de cet Homo luzonensis

Les scientifiques ne savent pas encore grand chose à propos de cette nouvelle espèce. Le premier point d'interrogation consiste à comprendre comment ces hommes ont pu arriver sur l'île sur laquelle les fossiles ont été découverts. A l'époque où ils auraient vécu, l'île aurait été encerclée par des kilomètres d'eau, et l'utilisation de bateaux tels qu'on les connaît aujourd'hui n'était pas possible.

Publicité

Pour le moment les données qui ont été recueillies par l'équipe de chercheurs sont encore maigres, et ne permettent pas d'obtenir plus d'informations sur les habitudes de nos ancêtres. Les premières découvertes laissent à penser qu'ils auraient été petits du fait de la taille de leurs dents, mais tout cela reste encore à confirmer. Néanmoins les paléontologues sont unanimes : cette découvert nous permet d'en apprendre encore d'avantage sur notre évolution, et nous rappelle que l'évolution humaine n'est pas aussi linéaire qu'ils ne l'ont cru initialement.

Publicité

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite