Le populiste de centre gauche Rodrigo Duterte, 74 ans, membre du PDP-Laban, a été élu président de la république des Philippines le 30 juin 2016, au suffrage universel direct et pour un mandat de six ans, non renouvelable. En théorie.

Il est connu pour sa grossièreté sans limite, ses propos mensongers et ses nombreuses dérives autoritaires. À côté de lui, Donald Trump, président des États-Unis, semble être un véritable gentleman très distingué. Il y a quelques jours, lors d’une visite officielle au Japon, il a fait une révélation étonnante en prétendant avoir été gay et s’être "guéri" lui-même de son homosexualité.

Publicité
Publicité

Un mensonge pour discréditer son principal adversaire politique ?

Rodrigo Duterte a pour principal adversaire politique le sénateur Antonio Trillanes IV, 47 ans, ancien officier de marine. Il est marié et a eu trois enfants avec son épouse. L’un d’entre eux est décédé à l’âge de 21 ans.

Dans un pays où la population est catholique à près de 93 %, l’homosexualité est encore très mal acceptée par la société civile. Toutefois, Les mentalités commencent à évoluer dans cet archipel d’Asie du Sud-Est.

Néanmoins, la population ne semble pas encore prête à élire un président ouvertement gay.

Le chef de l’État philippin a déclaré que les mouvements corporels d’Antonio Trillanes IV prouvaient qu’il était gay. Cela ne ferait aucun doute pour lui. Il a déclaré : "Heureusement que Trillanes et moi sommes semblables. Mais je me suis guéri". Puis, il a fait référence à son ex-épouse Elizabeth Zimmerman, avec laquelle il a eu plusieurs enfants : "Quand j'ai commencé à avoir une relation avec Zimmerman, j'ai dit, c'est ça. Je suis redevenu un homme". Une ficelle qui semble un peu trop grosse.

Publicité

Et certainement un mensonge de plus pour mettre des bâtons dans les roues de son plus redoutable adversaire, qui a de très fortes chances de lui succéder un jour à la tête du pays…

Un chef d’État qui change vite d’avis

Avant d'être élu président des Philippines, Rodrigo Duterte avait tenu des propos particulièrement favorables à l'égalité des droits pour les couples homosexuels. En 2015, il avait promis d'ouvrir le mariage aux couples homosexuels : "Le mariage entre deux personnes de même sexe est bon. Tout le monde mérite d'être heureux".

Auparavant, il avait même déclaré que les homosexuels avaient été créés par Dieu et que la Bible aurait dû reconnaître l'homosexualité au lieu de la condamner.

Une fois élu, Rodrigo Duterte a complètement changé d'avis. Ce qui est assez fréquent chez lui. Lorsque le projet de loi qui permettait d'ouvrir le mariage aux couples de même sexe, il l'a rejeté avec vigueur.

Lors de son élection à la tête de son pays, il avait déclaré ne pas vouloir briguer un second mandat.

Publicité

D'ailleurs, la législation philippine ne lui permettait pas de le faire, jusqu'à présent. Mais, depuis que le Sénat est majoritairement détenu par son parti politique, il envisage de faire réviser la Constitution pour se présenter une deuxième fois à l'élection présidentielle. Quel crédit peut-on accorder à un homme politique qui change plus vite d'avis que de chemise ? Probablement le même que celui concernant son pseudo "coming-out"...

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite