En déplacement dans la région de l'Extrême-Nord (Maroua), le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique (Minjec) Mounouna Foutsou a présidé une séance de travail avec les partenaires du secteur privé en prélude de lancement au Cameroun de l'initiative Youth Connekt. Il a ensuite salué l'accueil chaleureux du gouverneur Midjiyawa Bakary et l'ensemble de ses collaborateurs. Dans cette rencontre professionnelle, Ibrahim Djarga s'est exprimé au nom des jeunes en sa qualité de président régional du CNJC (Conseil National de la Jeunesse du Cameroun).

Il saluera au passage l'avènement de cette initiative, car la jeunesse de cette région est fortement touchée par les affres de la guerre et du terrorisme. Il a dans son allocution réaffirmé l'engagement de la jeunesse de l'Extrême-Nord à être des acteurs et des bénéficiaires de cette initiative. Le PNUD (Programme des Nations Unis pour le Développement) qui vient en appuis à ce projet structurant, joue également un rôle très important dans la mise en oeuvre de cette plateforme.

En effet, le représentant du PNUD à l'Extrême-Nord Florian Morier a rassuré les partenaires réunis dans la salle de réunion des services du gouverneur. "Nous sommes conscients de ce que la jeunesse de l'Extrême-Nord est l'une des plus exposées. Le PNUD est engagé à ses côtés et continuera de le faire dans le cadre de l'initiative Youth Connekt Cameroun", a fini ce représentant.

Le Minjec à pied d’œuvre

Par ailleurs, le Gouvernement envisage, en partenariat avec le PNUD, le lancement officiel de l’initiative Youth Connekt Cameroon, le lundi 9 décembre 2019, à 10 heures, au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé.

Rappelons que ce projet est une initiative africaine lancée en 2012 au Rwanda. Il vise à bien connecter les jeunes à leurs modèles, aux ressources disponibles, aux compétences des experts et à diverses opportunités économiques, civiques, politiques, offertes par différents acteurs.

Son principal objectif est d’optimiser l'autonomisation des jeunes et de faciliter leur pleine participation au développement dans leurs régions ou pays et est aujourd’hui adoubé par l’Union Africaine et beaucoup d’autres partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Il est clair que le Plan Triennal « Spécial Jeunes » pour la facilitation et l’accélération de l’insertion économique des jeunes, doté de 102 milliards de FCFA a été engagé et a récolté ses fruits. La mise en place de l’initiative Youth Connekt au Cameroun se situe donc au carrefour de la recherche des résultats encore plus probants pour la jeunesse.

Maroua au cœur de l'entrepreneuriat jeune

Cette plateforme vise à connecter les jeunes entre eux mais surtout, avec les décideurs politiques, les acteurs de la société civile, les opérateurs économiques, les experts conseillers, les modèles de réussites, les bailleurs de fonds entre autres.

"Il nous revient de nous organiser pour exploiter les opportunités. Les jeunes sont plus attirés par la fonction publique alors qu'un entrepreneur gagne mieux sa vie en étant son propre patron. S'agissant de la région de l'Extrême-Nord, elle est l'usine des plus pauvres, l'une des plus sinistrées où les jeunes sont vulnérables. Tous ces problèmes sont en réalité, des opportunités d'affaires. Donc il faut saisir cette perche tendue par le Youth Connekt", s'est exprimé le Ministre Mounouna Foutsou.

En outre, les activités de ce projet consisteront à organiser des Camps de renforcement des capacités où les jeunes seront formés à l’entrepreneuriat, au management, au marketing, à la communication et à la recherche des financements. Ils visent notamment la promotion de l’excellence jeunesse. Ceci à travers un cadre dans lequel seront primés chaque année les jeunes lauréats, qui se seront distingués à travers des innovations ou leurs actions dans la société. Après la séance de travail, le ministre a ensuite fait une tournée des entreprises et des probables partenaires tels que la Micro-finance Crédit du Sahel, la Boulangerie Holding ou encore l'entreprise Weey qui promeut les nouvelles solutions solaires Mpower.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite