Dans un contexte de réalisation dans le milieu agropastoral, le Cameroun met en œuvre depuis 2015 le PEA-Jeunes (Programme de promotion de l’entrepreneuriat agropastoral des jeunes) avec le financement FIDA. Sachant que l'emploi en milieu rural est peu convoité, ce programme dans son objectif vise éventuellement à soutenir le développement d’entreprises rentables gérées par de jeunes hommes et femmes.

Ceci dans les chaînes de valeurs des filières agropastorales porteuses, et offrant des opportunités d’emplois viables en milieu rural et dans les contrées quelques peu restreintes et peu engagées dans ce secteur.

Le directeur du BIT Cameroun a donc effectué plusieurs descentes sur le terrain pour palper du doigts ces différentes d'activités et ainsi organiser des séances de travail avec les professionnels du secteur.

Une délégation du PEA-Jeunes a notamment été associée à celle du directeur avec des représentants du Minader, du Minepia et du Minepat. Entre autres, elle a également été liée à un groupe de travail EESE qui a à son tour fait partie de la mission. Face à autant de défis pour le développement, il s'agissait nettement de fournir des appuis financiers et non-financiers adéquats pour la création et la gestion d’entreprises agropastorales performantes par les jeunes de ce secteur d'activités.

En second recours, il a également fallu promouvoir le développement d’un cadre politique, organisationnel et institutionnel favorable à la création et au développement des entreprises de ce secteur pour la jeunesse qui souhaitent s'engager dans ce milieu d'activités. Cette descente sur le terrain avait pour mission première de pouvoir apprécier les réalisations du Projet d’assistance technique du BIT au PEA-Jeunes. Elle s'est ensuite étendue dans une optique de pouvoir apprécier la satisfaction des bénéficiaires rencontrés durant cette descente.

L'assistance du BIT en pleine séance de travail

L'assistance fut mise sur pied dans un cadre de projet de coopération au développement (CMR/16/01/IFA). Le timing fixé pour son évaluation et son instauration est de 3 ans (2 avril 2016 au 31 mars 2019). Un financement a été requis pour la somme de 1.328.880 Dollars. Il a pour intitulé « Projet d’assistance technique du BIT au PEA-Jeunes ».

Ayant manifestement démarré en janvier 2017, un personnel a été acquit et son application a été prorogée jusqu'en décembre 2019. Un calendrier a été établit pour cette rencontre avec les jeunes de ce secteur d'activités depuis le mois d'octobre 2019.

Elle visait ainsi 4 régions qu'étaient celles du Centre, du Sud, du Littoral et de l'Ouest. Elle a donc débutée le 28 octobre 2019 dans le Centre dans la ville de Yaoundé, avec une séance de travail, des échanges avec les responsables de 7 structures d’incubation et un groupe de 12 jeunes ponctué par une visite du site d’un jeune PIE sur l’itinéraire Yaoundé-Binguéla.

4 régions ont été mises à contribution pour le BIT

Concernant la région du Sud, la visite s'est effectuée le 30 octobre 2019, dans la ville d'Ebolowa dans le site URAC-Sud (structure d'incubation) avec une séance de travail et d'échanges avec les responsables, les 7 formateurs, un groupe de 12 jeunes et enfin une visite guidée des lieux proprement dit.

Dans la région du Littoral la visite s'est déroulée le 31 octobre 2019 dans la ville d'Edéa, avec la visite du CODASC-Edéa et une rencontre avec les responsables et le 7 formateurs. La tournée a continuée dans la capitale économique (Douala) dans le site de l'URAC-Douala.

Elle s'est articulée avec une séance de travail avec 8 des acteurs qui influencent l’environnement des affaires. Et également huit acteurs dans le secteur agro-pastoral. Ces travaux ont aussi eu l'assentiment d'un groupe de 12 jeunes entrepreneurs de la région. Le 1er novembre 2019, la suite a quitté Douala pour Penja pour le site GR IG Poivre. S'en s'est ensuite suivi une séance de travail avec les nombreux responsables et formateurs présents avant de s'acheminer à Nkonsamba à la pépinière de PIF à Loum puis à ISMAM. Le 2 novembre 2019, la délégation est arrivée dans la région de l'Ouest à Bafousam (Hôtel Mbatkam) pour une dernière séance de travail avec 9 responsables de structures d'incubation plus un groupe de 12 entrepreneurs venus du Nord-Ouest. A la fin de cette descente dans les 4 régions visées, il est attendu la production d'un rapport des activités et des séances de travail, les points forts et les axes du projet.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite