L'insalubrité et le changement de comportement sont parmi les premiers vecteurs du développement de l'individu. L'ACAHIJEC (Association Camerounaise d'aide à l'hygiène et à l'insertion des jeunes dans les collectivités), dans ses prérogatives, s'investit au quotidien pour aider la jeunesse camerounaise.

Créée il y a 4 ans, cette association qui compte beaucoup de bénévoles et de volontaires, souhaite s'étendre dans l'ensemble du pays à travers des campagnes de sensibilisation. Face à autant d'ignorance et de désintérêt de certains parents concernant la propreté dans les écoles scolaires publics et privés (maternelles, primaires et même secondaires), l'ACAHIJEC offre diverses propositions.

Rappelons que son leitmotiv premier est d'avoir "zéro maladie en milieu scolaire".

La propreté, un gage de santé pour l'ACAHIJEC

Le lancement officiel de ses activités s'est déroulé à Yaoundé, le 25 janvier à l'école primaire de Mfandena 2 en présence de Mme Ayuk Eveline (Directeur de la santé et des activités post et périscolaires au Ministère de l'Education de Base). Celle-ci a tenu à remercier l'association en promettant de participer au nom du gouvernement à ce que la jeunesse puisse s'imprégner de cette nouvelle donne dans la santé de l'enfant.

Les parents présents n'ont pas hésiter à poser leurs problématiques concernant l'engagement de tout un chacun pour que ce projet puisse voir le jour et être relayé dans différents établissement scolaires. L'insalubrité étant l'une des causes de maladies infectieuses, l'association va ainsi recevoir des produits d'hygiène et des sacs plastiques biodégradables pour habituer les jeunes à ce rituel. Les gestes comme se laver les mains, nettoyer les toilettes ou faire participer les enfants vont précéder cette réhabilitation.

Des causeries éducatives seront également incluses dans ce processus.

Des activités visant le changement de comportement

Près de 40 établissements ont déjà pu être recensés selon Mme Belema Chonha Yvonne Flore, présidente et promotrice de l'ACAHIJEC. D'autres écoles sont en train d'être ajoutées à cette liste. Les objectifs de l'association sont manifestement de réhabiliter et d'entretenir les toilettes dans les établissements scolaires du Cameroun.

Cette grande journée était donc le lancement officiel du projet de réhabilitation et d'entretien des toilettes dans les enseignes scolaires du pays.

A cet effet, de manière volontaires, les parents pourront cotiser la somme de 1000 FCFA par trimestre ou donner 100 FCFA par élève. Ceci pour aider à enseigner la propreté dans les écoles. Sachant qu'il existe des enseignes sans latrines et sans eau, la promotrice a promis de faire des plaidoyers auprès des Mairies et auprès des instances compétentes pour que ce manque puisse être ajusté dans les écoles où vont intervenir l'ACAHIJEC. Ce lancement a vu la participation de plus de 500 parents qui ont été pour la plupart satisfaits du projet et ont notamment promis de veiller à ce que les enfants puissent également participer à cette grande campagne de sensibilisation.

Comme le disait le slogan de la "Brigade anti Insalubrité", la maladie ne sera plus une préoccupation pour les écoles. D'où la phrase : "la propreté j'en fais mon affaire" et en réponse le public répondait "Ash la propreté de ça". Les chantiers sont ainsi lancés pour cette association bénévole, qui va sans doute contribuer à impulser une nouvelle donne dans l'éducation d'une jeunesse soucieuse de son bien-être sanitaire.

Ne manquez pas notre page Facebook!