La chanson ‘’La Bomba’’ est connue dans le monde entier. Son auteur l’est un peu moins, en Europe du moins car en Amérique latine, c’est une star incontestable et incontestée. En France, c’est l’artiste King Africa qui a repris ce tube et qui a fait connaitre la chanson mais celui qui l’a écrite et composée est bien le Bolivien Fabio Zambrana. À travers un entretien exceptionnel, il m’a expliqué toute l’histoire de ce hit qui, encore aujourd’hui, résonne à un niveau international.

Un bonnet et toute une histoire

C’est avec son traditionnel ‘’chulo’’ (bonnet) bolivien que Fabio m’accorde cette interview exceptionnelle.

Et ce n’est pas si anecdotique que cela. Quand je lui pose la question ‘’Portez-vous ce bonnet pour mettre la Bolivie sur la carte musicale du monde’’, il me répond que lorsqu’il ne comprenait pas encore grand-chose au marketing, lui qui avait l’habitude de porter une casquette, l’avait oubliée et troquée contre un bonnet vendu 10 bolivianos (environ deux dollars) à cinq minutes de commencer un show à La Paz. Le natif de Santa Cruz ne lâchera plus jamais son objet fétiche qui le fera remarquer dans le monde entier. Il est en effet le seul à faire la publicité de son cher pays de la sorte.

La Bolivie sur le toit du monde

Au début, la chanson n’était que le troisième choix de l’album (pour faire un éventuel single) et La Bomba ne s’appelait pas encore ''La Bomba''.

En effet, il avait l’intention de l’intituler ‘’El baile del Culea’’, ce qui était un peu trop vulgaire pour sa petite amie devenue sa femme. Il a donc écouté son épouse et a opté pour ''La Bomba''. En vingt minutes, quelques raccords, quelques changements et une heure plus tard, il envoyait en novembre 2018 la chanson qui changera sa vie.

De ses propres aveux, il touche encore des royalties importantes pour ce tube et n’a pas honte de parler d’argent. ''La Bomba'' a atteint la première place du classement Hot Latin Songs du Billboard en 2001. Fabio a pu faire plus de 1000 concerts dans le monde entier, chanter au Madison Square Garden de New York, son rêve, et payer une maison à ses parents et des études à son fils aux Etats-Unis.

Une chanson par jour

Bien avant cela, il a connu beaucoup d’échecs avant de triompher. ‘’12 ans (après ses débuts) et 3000 chansons plus tard est née ''La Bomba’’ dit-il. ‘’Cela a changé ma vie’’. Il assure aussi qu’il est fier de cette chanson et que cela ne le dérange pas qu’on le considère comme un ‘One Hit Wonder’ car beaucoup d’artistes n’arrivent jamais à le trouver. En effet, ‘’mieux vaut être vu comme un ‘One Hit Wonder’ qu’un ‘Zero Hit Wonder’’’, lui répondis-je. Aujourd’hui, il continue d’écrire à raison d’une chanson par jour. Il a connu d’autres moments de gloire mais jamais autant qu’avec ''La Bomba'' qui fait encore les beaux jours des réseaux sociaux comme Tik Tok. Je voulais absolument, vivant en Bolivie, mettre en lumière ce qui est sans doute l’homme le plus connu du pays, Fabio Zambrana.

Version actualisée de ''La Bomba'' par Fabio Zambrana (2017) :

Ne manquez pas notre page Facebook!